Sécurité Société

VIDEO D’ARTE CONTRE LES FAMA : Vicieuse, tendancieuse et manipulatrice, selon la Dirpa

Selon le directeur sortant de la Dirpa, le colonel-major Diarran Koné, la vidéo de la télévision Arte intitulée « Mali : une armée dans le collimateur » est montée de manière à faire croire et à inciter les différentes catégories de l’armée les unes contre les autres dont l’objectif est de déstabiliser l’institution militaire. Il appelle les Maliens à la vigilance contre les déstabilisateurs du pays.

Dans une vidéo, la chaîne Arte fait état du mariage d’un personnel FAMa ; d’un bulletin de salaire falsifié, d’opérations sur le terrain, de détournements par les officiers, de véhicule à l’arrêt pour manque de carburant ; de veuves de militaires chassées de logement, de chantier de construction d’un colonel.

Les auteurs de l’élément se sont intéressés exclusivement à des interlocuteurs essentiellement en situation difficile, notamment les punis, les radiés des effectifs et des veuves.

Face à ces accusations graves, le directeur sortant de la direction de l’information et des relations publiques des armées (Dirpa), le colonel-major Diarran Koné, a animé un point de presse, le jeudi dernier à la Dirpa. Aux dires du conférencier, il y a manifestement une volonté de nuire, une propagande subversive et des montages grotesques.

« Cette vidéo est manifestement vicieuse, tendancieuse, et manipulatrice. Le procédé est assez simple : trouver un ou quelques interlocuteurs, leur servir certainement une soupe, leur faire dire ce que l’on souhaite, flouter les images, user d’anonymat, et voilà le montage à portée de main », a détaillé l’officier supérieur.

A l’en croire, la vidéo est montée de manière à faire croire et à inciter les différentes catégories de l’armée les unes contre les autres. « La propagande subversive ne passera pas. Nous invitons au respect de la mémoire des Maliens surtout lorsqu’ils sont tombés les armes à la main en défendant les Maliens », protestera le colonel-major.

Selon lui, la démarche n’est pas une négation d’éventuelles difficultés internes, mais de faire comprendre aux Maliens, à travers la presse, que cette vidéo est malveillante. « Il est indécent de manipuler les veuves et orphelins en détresse. Il est immoral, en tout cas d’abuser et d’exploiter une femme en veuvage. Le respect de la culture de l’autre constitue tout simplement une forme de bon sens, la chose la mieux partagée dans la société des hommes », a-t-il accusé.

Concernant l’affaire de doubles bulletins de salaire, le directeur sortant de la Dirpa a reconnu que des informations faisant état de l’existence de doubles bulletins de salaire étaient parvenues au MDAC. Selon lui, une enquête ad hoc avait été ordonnée pour faire toute la lumière sur cette situation. « L’enquête de l’inspection a déposé son rapport là-dessus. Elle est encore pendante. Il faut respecter cette démarche qui traduit la volonté hiérarchique », a précisé le colonel-major Koné.

Il a également précisé qu’il est quasi impossible de falsifier un bulletin une fois imprimé avant d’affirmer la détermination de la hiérarchie de moderniser notre armée pour ainsi la mettre à l’abri de tout comportement de nature à la distraire des opérations.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 24 =