Flash Infos
Accueil / Education / TRIBUNE

TRIBUNE

Monsieur le Ministre,

L’année scolaire 2018-2019 est prorogée.

Mes préoccupations : “vaut mieux prévenir que guérir”, a-t-on dit ! Évitons la situation de ” Médecin après la mort ”

Cette prorogation me préoccupe autant.

D’aucun n’ignore au Mali que l’alerte de pluviométrie donnée prouve à suffisance qu’il y aura encore et encore des pluies inhabituelles dans les jours et semaines à venir.

Dans cette situation exceptionnelle de pluviométrie bien prévisible, les autorités du Mali, au lieu de prendre des dispositions pour réduire les risques à des éventuelles inondations, exposent ainsi les millions d’enfants des zones régulièrement inondables à la noyade  en prorogeant l’année scolaire jusqu’en fin juillet.

Sachant bien qu’en la matière, il n’y a aucune sensibilisation officielle auprès de nos populations (parents d’élèves) à fin de prévenir ces risques,

Considérant qu’il y a encore beaucoup de salles de classes construites en banco ou fabriquées avec des pailles, ou encore improvisées dans l’ombre d’arbres,

Conscients qu’habituellement ce sont ces millions d’enfants surtout ceux des milieux ruraux qui constituent les bras valides dans les campagnes,

Au regard de ces inquiétudes, de ces risques, je dis NON, NON et NON à la prorogation de l’année scolaire jusqu’en fin juillet car entre le pire et le mal, il faut choisir le mal.

Je préfère une année scolaire handicapée que des pertes de vies humaines (que Dieu nous en preserve)!

Monsieur, en espérant que vous accorderez de l’importance à ce cri de cœur,

Bien cordialement

Mahamadou S DOUMBIA,

Professeur de Bamanakan, Lycée Kalilou Fofana de Bougouni 

 

Essayez à nouveau

Alphabétisation : Mme Kéita Aminata Maïga répond à l’appel des femmes

Nombre de visites: 91 Le Mali, à l’instar des autres pays, a célébré ce dimanche …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!