Flash Infos
Accueil / Actualités / Tombouctou dans l’angoisse : Des manœuvres de la CMA pour avoir le contrôle de la région
Crédit photo Google

Tombouctou dans l’angoisse : Des manœuvres de la CMA pour avoir le contrôle de la région

Faire le blocus sur la région de Tombouctou, c’est la nouvelle trouvaille de l’ex-rébellion. Des actions sont en cours pour gérer la région. Inquiétudes au sein des populations.  

Que veut réellement la coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) ? C’est bien les questions qui taraudent les esprits des habitants de la région de Tombouctou.

En plus de faire main basse sur la localité de Ber, les ex-rebelles sont dans la logique d’imposer un mode de gestion à la 6e région. Un modèle calqué sur celui de la 8e région Kidal qui a fait couler beaucoup d’ancre et de salive en son temps.

Que fait le gouvernement pour empêcher la CMA de réussir son coup ? Rien, dans la mesure où le chef de l’exécutif régional de Tombouctou, Koina Ag Mohamoud est aux abonnés absents sur la question.

Pourtant, depuis quelques jours, un document important qui fait référence à la gestion de la région par la CMA circule sur la toile. Et dans la zone, tout le monde est au parfum de cette nouvelle rébellion qui ne dit pas son nom.

Pour un meilleur passage en mode de gestion de la région, une grande rencontre est prévue et elle devrait regrouper des participants venus des différentes localités.  A cet effet, les ex-rebelles ont mis en place des commissions et des tâches sont confiées à chaque entité. D’ores et déjà, les organisateurs n’ont pas lésiné sur les moyens et comptent sur des cotisations de l’ensemble des acteurs.

Des interrogations ? Elles sont nombreuses et confirment toute la volonté de l’ex-rébellion d’avoir une emprise sur la région de Tombouctou à l’image de celle de Kidal.

En imposant un mode de gestion de la 6e région, les ex-rebelles mettent en pratique un plan concocté en vue d’avoir une véritable mainmise sur l’ensemble des régions du nord. Ce plan diabolique est en marche et Tombouctou n’est qu’une étape car, ils sont convaincus que celle de Gao ne sera pas du pain béni.

Depuis l’annonce de la rencontre devant sceller le sort de la région de Tombouctou, c’est un silence de cimetière de la part de  la Minusma,  du gouvernement et de la médiation internationale. Pourtant, une telle démarche viole l’accord pour la paix et la renonciation.

En attendant, les populations sont dans l’angoisse et redoutent une nouvelle crise.

A.M.C.     

Essayez à nouveau

Kayes : Boubou Cissé ira par la route la semaine prochaine

Nombre de visites: 1 065 Le Premier ministre entamera le mercredi 28 aout, une longue tournée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!