A LA UNE Actualités Sécurité Société

TERRORISME DANS LE SAHEL : Abou Walid Assahrawi fondateur et Chef de l’EIGS aurait été tué dimanche entre Menaka et le Niger

Selon  le secrétaire général du Gatia,  qui cite « de sources généralement crédibles qu’Adnane Abou Walid Assahrawi fondateur et Chef de l’EIGS a été tué hier entre Menaka et le Niger »

L’EIGS est né en 2015 de la fusion de groupes islamistes militants préexistants. Le chef de l’EIGS est connu sous le nom d’Adnane Abou Walid al Sahraoui. Il est né en 1973 à Laayoune, capitale du territoire contesté du Sahara occidental. Il est le petit-fils d’un chef sahraoui et sa famille est considérée comme riche et possédant un important réseau de contacts. Dans les années 1990, la famille d’Al Sahraoui est déplacée dans un camp de réfugiés sahraouis en Algérie. C’est à cette époque qu’il  rejoint le Front Polisario, un mouvement de libération nationale sahraoui visant à mettre fin à la présence marocaine au Sahara occidental.

On sait peu de choses du parcours suivi par Al Sahraoui dans les années 1990 et 2000. Il a probablement navigué entre les factions naissantes des groupuscules terroristes qui s’implantent progressivement le long des frontières poreuses qui jalonnent le sud du Maghreb et le nord du Sahel. Il a également fait affaire avec des militants Touaregs du mouvement de l’Azawad au nord du Mali.

Rassemblées par la rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
26 − 18 =