Flash Infos
Accueil / Actualités / Sy Kadiatou Sow : “que le président arrête de faire des commentaires…”

Sy Kadiatou Sow : “que le président arrête de faire des commentaires…”

Pour la réussite  du dialogue national et la révision constitutionnelle en vue, le président de la République doit se mettre à l’écart, Sy Kadiatou Sow dixit.

Le ministre chargé des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile, Amadou Thiam, a reçu une délégation de l’Adema-association avec à sa tête Mme Sy Kadiatou Sow pour échanger sur les missions à lui confiées par le président de la République ; à savoir l’organisation du dialogue national et la révision constitutionnelle. Au sortir de cette rencontre,  la présidente de l’Adema-association, Mme Sy Kadiatou Sow, a accordé aux journalistes une interview dans laquelle, elle invite le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, à la retenue et de laisser les hommes qu’il a choisi pour conduire cette mission faire leur travail. « Qu’il arrête de faire des commentaires qui peuvent mettre de l’huile sur le feu, alors qu’on cherche tous l’apaisement aujourd’hui », a-t-elle conseillé.

Pour elle, si le président commence déjà à baliser, à dire « voilà ce qui sera accepté voilà ce qui ne sera pas accepté, il va biaiser lui-même des gens. Donc, il faut qu’il se taise »,  ajoutera-t-elle. « Il a accordé sa confiance à des personnes pour organiser cette affaire-là. Nous pensons que c’est mal lancé pour le moment, ça peut être rattrapé, mais si réellement il ait de bonne foi et qu’il veut un véritable dialogue national, pas seulement pour la forme, il faut qu’il laisse les Maliens discuter. Il est le chef de l’Etat, il est là pour tous les Maliens, il n’est pas là pour une partie des Maliens », a rappelé la présidente de l’Adema-association.

Pour Mme Sy, ce n’est pas la personne du président qui est seule remise en cause, c’est l’ensemble du Mali qui a besoin aujourd’hui de se retrouver pour décider de sa feuille de route. Lui, il sera le garant de ce qui sera décidé au niveau du dialogue national.  

Elle a émis des inquiétudes par rapport aux sorties du président de la République. Pour Mme Sy, des sujets tabous doivent être inscrits notamment la question de dialoguer avec les terroristes contrairement au propos du chef de l’Etat qui exclut ce point alors qu’au même moment, on négocie en douce avec ces terroristes pour la libération des fonctionnaires (préfets, gendarmes…) ou des otages français ou européens. « Alors pourquoi on ne négocierait pas avec eux  pour éviter que des centaines de vies humaines soient  perdues. C’est ça la question », s’interroge-t-elle.

Youssouf Coulibaly

Essayez à nouveau

Kayes : Boubou Cissé ira par la route la semaine prochaine

Nombre de visites: 1 125 Le Premier ministre entamera le mercredi 28 aout, une longue tournée …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!