Education Société

SOUS LA PRESSION DES ECOLES PRIVEES ET DE LA POPULATION : La rentrée scolaire du lundi maintenue

Après le premier report de la rentrée scolaire, prévue pour le 2 janvier dernier suite à la montée considérable des cas de contaminations de la maladie à coronavirus, les autorités semblent contraintes de maintenir la seconde date, le lundi 25 janvier, face à la colère des promoteurs d’écoles privées et des enseignants même si elles annoncent de mesures fortes pour éviter la propagation de la Covid-19.

La nouvelle date annoncée pour la rentrée scolaire s’approche à grand pas et le coronavirus continue de sévir. Les autorités agissent sous la pression de la population plus précisément des enseignants et des promoteurs d’écoles privées qui menacent encore en cas d’un nouveau report. Pour manager toutes ces pressions sociales, les autorités, à travers un communiqué signé de la primature, auraient décidé de maintenir la date du 25 janvier 2021 pour la rentrée des classes sur toute l’étendue du territoire nationale tout en annonçant des mesures fortes en phase avec le respect strict des mesures barrières et des mesures d’accompagnement à l’appui avec une leçon modèle sur la covid-19.

A travers ce même communiqué, le chef du gouvernement invite tous les acteurs de l’école à s’engager pour le respect et à faire respecter les mesures barrières afin d’assurer aux enfants un environnement sécurisé.

La leçon modèle annoncée sur la covid-19 sera transmise pour exécution dès le premier jour de la rentrée et durant une vingtaine de minutes et se poursuivra durant toute la semaine suivant des séances d’information et de sensibilisation dans le milieu scolaire sur la covid-19.

Il est impératif que certaines initiatives qui ont eu du succès ailleurs soient mise en œuvre dans chaque école, indique le communiqué à l’intention des acteurs de l’école, notamment la mise en place d’un comité de veille au niveau de chaque école, qui sera chargé de veiller au respect des mesures barrières au sein de l’établissement. Il sera composé de cinq membres à savoir le Comité de gestion scolaire (CGS), de directeurs d’école et des enseignants. Ce comité de veille sera appuyé par un autre comité de veille notamment celui qui sera érigé dans les classes,  qui aura pour tâche de faire respecter les mesures barrières dans chaque classe. Ces deux entités travailleront en tandem pour faire respecter les mesures barrières au niveau de chaque école.

Par ailleurs, le gouvernement attire l’attention des acteurs de l’école par rapport aux lacunes accumulées durant l’année scolaire passée afin de mettre en œuvre des mesures correctives avant d’exhorter un dialogue permanent entre les syndicats d’enseignants et les autres partenaires de l’école pour une meilleure année scolaire 2021.

Tahirou Mallé (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 − 9 =