Actualités Politique Société

SOUMAÏLA CISSE A PROPOS DE LA LIBERATION DES JIHADISTES EN MARGE DE SA LIBERATION

« J’ai été  libéré en contre partie des djihadistes, et je crois que dans toutes les guerres les djihadistes en sont libérés… »

Après 198 jours de détention, Soumaïla Cissé, président de l’URD, enlevé le 25 mars dans son fief électoral de Niafunké, alors qu’il battait campagne pour les élections  législatives du 29 mars dernier, a été libéré ce jeudi 9 octobre 2020 en contrepartie de la libération des centaines de djihadistes.

 L’opposant malien, à sa descente d’avion a été accueilli par une foule en liesse, jusqu’à son domicile à Badalabougou. Dans la foulée, le désormais ex-otage a été reçu par le président de la transition, Bah N’Daw. Mais cette libération, en échange des dizaines de terroristes, a suscité beaucoup de réactions au sein de l’opinion publique.

Soumaïla Cissé, président de l’Union pour la république et la démocratie (URD), a été libéré le jeudi 9 octobre, après 198 jours de captivité. L’ex opposant malien à IBK a été accueilli dans une grande ferveur dans la capitale malienne. Dans la foulée, l’ex-député de Niafunké a été  reçu par le président de la transition Bah N’Daw, avant de rejoindre son domicile à Badalabougou, en commune V. Joint par RFI, aux premières heures de sa libération, le patron de l’URD, qui est apparut plutôt en pleine forme, n’a pas caché sa joie de rejoindre les siens après 6 mois d’absence.

« C’est un moment très fort et j’ai senti énormément de solidarité après moi, que ça soit des jeunes, des femmes, des autorités maliennes, africaines et  à travers le monde.

Et depuis que je suis là, ma maison ne désemplie pas, c’est vraiment une sorte de renaissance pour moi. Je pense que ça m’aidera à oublier très vite ces 6 mois qui ont été vraiment difficiles. Je me sens bien, physiquement et moralement, parce que je me suis armé moralement dès le départ », a déclaré Soumaïla Cissé sur RFI, quelques heures après sa libération.

Cependant, cette libération en échange de quelques dizaines de terroristes, la veille, a suscité beaucoup de réactions au sein de l’opinion publique.

Dans une interview sur TV5 Monde, l’intéressé a tenté de justifier l’échange des djihadistes. « J’espère qu’ils ne sont pas inquiets que je sois libéré. Je ne comprends pas que les gens soient inquiets de ma libération. Je suis un acteur de cette situation, j’ai été  libéré en contre partie des djihadistes, et je crois que dans toutes les guerres les djihadistes en sont libérés, en Afghanistan, en Arabie Saoudite, et au Yémen. Je n’ai pas de jugement de valeur  à ce niveaux là », a affirmé Soumaïla Cissé.

Balla Soumaïla Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
4 + 2 =