Politique

SECTION VI ADEMA : Mahamane Touré sur un siège éjectable

Six des 11 secrétaires généraux des sous-sections ADEMA-PASJ de la Commune VI ne partagent plus les agissements du secrétaire général de la section, Mahamane Touré. Ces sous-sections majoritaires lui reprochent de violer les textes du parti à des fins personnelles. Ainsi, apprend-on, N’Tji Diawara est pressenti nouveau secrétaire général de la Section VI du parti ADEMA-PASJ.

L’information a été donnée, hier dimanche, au siège de la section, lors d’une assemblée générale d’information organisée par les sous-sections majoritaires de l’ADEMA-PASJ en Commune VI, à savoir : Niamakoro, Missabougou, Yirimadio, Sénou, Sokorodji, Banankabougou.

Selon ses initiateurs, l’objectif était de dénoncer l’attitude du secrétaire général de la Section qui est en train de piétiner les statuts et règlement du parti, notamment la non-exécution des décisions de la section.

Il est aussi reproché à M. Touré son incapacité à rassembler les militants « Abeille » durant 7 ans de gestion et de créer des structures parallèles pour avoir la majorité.

« A son arrivée, la section avait une dizaine de conseillers, mais de nos jours le parti a dégringolé en Commune VI », s’offusque un frondeur.

Par ailleurs, l’actuel secrétaire général est également accusé de rouler pour d’autres candidats à la prochaine présidentielle.

« La section VI, par lettre circulaire du Comité exécutif, a demandé de renouveler toutes les structures et ces structures ont été renouvelées et validées par la section le 10 avril 2021. A cet effet, une date a été fixée pour l’organisation de la conférence de la section qui était prévue pour le 23 mai dernier. Mais à la surprise générale et à la date indiquée, le secrétaire général n’a pas exécuté les décisions de la section. Toutes les décisions de la section sont exécutoires par le secrétaire général. Du fait que le secrétaire général n’a pas respecté ces décisions, la conférence n’a pas eu lieu. Des commissions de conciliation ont été mises en place pour parler entre les candidats, mais ça n’a pas abouti. Il a été prévu encore d’organiser la conférence le 6 juin 2021. Mais ayant constaté que le secrétaire général n’est pas en train d’exécuter les décisions de la section, la majorité des secrétaires généraux des sous-sections ont écrit au Comité exécutif pour demander d’envoyer des superviseurs pour la mise en place de la section VI », a fait savoir Abdoulaye Koné, secrétaire politique de la section.

Les sous-sections majoritaires déplorent également que toutes les sections de Bamako soient mises en place avant la section VI.

« Les raisons sont simples, le secrétaire général sentant qu’il n’a plus la majorité viole les textes et met des structures parallèles pour avoir une majorité à côté et aller faire comme il l’a fait en 2014. Durant 7 ans, le secrétaire général a été incapable de créer la cohésion au sein de la section. Il joue au dilatoire. Il n’a plus la capacité de diriger la section », a martelé Abdoulaye Koné.

C’est dans ce contexte que 6 des 11 secrétaires généraux de la section ont décidé d’agir pour éviter le chaos en Commune VI. Il s’agit des secrétaires généraux des sous-sections de Niamakoro, Missabougou, Yirimadio, Sénou, Sokorodji, Banankabougou.

Au sortir de la rencontre, les sous-sections majoritaires ont décidé de tenir la conférence de section le samedi prochain pour mettre en place un nouveau bureau. Une correspondance a été envoyée au Comité exécutif dans ce sens pour l’envoi des superviseurs.

D’ores et déjà, apprend-on, N’Tji Abdrahamane Diawara de la sous-section de Banankabougou est pressenti au poste du secrétaire général à la place de Mahamane Touré.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
11 × 1 =