Politique

SECTION RPM DE YANFOLILA : 45 jours chrono pour renouveler les instances de base

Les cadres de la section Rassemblement pour le Mali (RPM) du cercle de Yanfolila  sont convenus de renouveler les comités, sous-sections des 12 communes avant le 31 mars 2021. Après cette étape, la section sera renouvelée. L’objectif est de redynamiser le parti pour mieux préparer les futures échéances électorales.

Pour rendre compte à la base des recommandations des assises des membres du BPN, des anciens députés, des conseillers régionaux, locaux, des présidents des fédérations du parti RPM, tenues le samedi 10 octobre 2020 à Bamako, les cadres de la section RPM ont organisé une rencontre, le dimanche dernier à Yanfolila. C’était sous la présidence de Mamadou Satigui Diakité, membre de la section et président du Haut conseil des collectivités.

Le secrétaire général de la section, Mamedi Sidibé, est revenu sur le déroulement des élections législatives passées. Selon lui, les cadres et les militants doivent tirer des leçons des échecs. Il a invité ses camarades à se donner la main pour relever les défis.

Mamadou Satigui Diakité a mis l’accent sur la situation actuelle du pays, notamment la Transition. Selon lui, le parti RPM a un grand rôle à jouer dans la réussite de la Transition. Le président a invité les cadres de la section à soutenir les autorités de la Transition.

Il a mis l’accent sur le changement de comportement de tout un chacun pour le changement tant souhaité par tous. « Si nous voulons réellement un changement, nous devons tous accepter de changer pour le bien du pays », dira-t-il. Diakité a également invité les militants à l’union sacrée.

L’occasion était aussi bonne pour le président pour expliquer largement les recommandations des assises du parti, notamment la refondation du parti. A ce niveau, Diakité est revenu sur le remembrement des organes, la gestion des crises internes, la réactivation de l’école du parti, le paiement des cotisations et la restauration des cartes de membres, le respect de l’autorité hiérarchique des responsables du parti, le financement public du parti, la valorisation des légitimités traditionnelles, la solidarité active et agissante entre les membres du parti.

La problématique de la candidature du parti aux futures échéances présidentielles et législatives, la problématique des alliances politiques et la révision du projet de société… ont été largement expliquées aux représentants des 12 communes du cercle.

Au sortir de la rencontre, les participants ont décidé de renouveler les différentes instances de base à savoir les comités et les sous-sections avant le 31 mars prochain. A l’issue de cette phase, la section sera renouvelée.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 − 3 =