Flash Infos
Accueil / Nation / Renforcement des capacités : le CARES-Mali  outille ses nouveaux membres 

Renforcement des capacités : le CARES-Mali  outille ses nouveaux membres 

Le 3ème séminaire national de formation  a permis au CARES-Mali de renforcer les capacités de nouveaux membres sur les trois axes prioritaires à savoir la protection sociale, la gouvernance budgétaire, les accords-cadres mondiaux et la responsabilité sociétale des entreprises.

Le 3ème séminaire national de formation des membres du (CARES-Mali) qui s’est tenu à Bamako du 1er au 05 juillet 2019 s’inscrit dans la 2e Phase du Projet « Soutenir l’action syndicale en matière économique et sociale pour faire du travail décent une réalité en Afrique ». C’était en présence de la coordinatrice du CARES-Mali, Orokia Camara et le représentant du CSI-Afrique, Lawson Body Boèvi Kouglo. Les représentants de la CSTM et l’UNTM étaient également présents lors de la cérémonie de clôture.

Dans le cadre de son plan stratégique 2016-2019, la CSI-Afrique avec le concours technique et financier de la CFDT, s’est engagée dans le cadre d’une seconde phase du projet « soutenir l’action syndicale en matière économique pour faire du travail décent une réalité en Afrique», pour une période de trois ans, de juillet 2016 à juin 2019. Cette seconde phase se situe dans la continuité du projet, qui depuis 2012, a permis la mise en place des Comités d’Analyse et de Recherche Syndicale (CARES) dans 8 pays de l’Afrique de l’ouest : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Togo. Les CARES sont des structures intersyndicales techniques, composées de 2 à 4 représentants des organisations syndicales affiliées à la CSI-Afrique dans ces 8 pays.

A travers, le 3e  séminaire national de formation  de ses membres, le CARES-Mali a renforcé les capacités de nouveaux membres  sur les trois axes prioritaires à savoir la protection sociale, la gouvernance budgétaire, les Accords-Cadres Mondiaux et la Responsabilités Sociétale des Entreprises. Il s’agit aussi d’identifier les perspectives d’actions syndicales en vue de la pérennisation du CARES en commun accord avec les organisations syndicales, parties prenantes du projet ; d’évaluer au titre de l’année 3, la mise en œuvre de chacune des trois priorités du projet ; d’évaluer le bilan à mi-parcours du plan d‘action de l’année 3 du projet du CARES-Mali à travers le bilan institutionnel, technique et opérationnel de l’exécution du plan d’action du projet ; renforcer le partenariat au plan national à travers des visites d’échanges auprès des centrales (UNTM, CSTM), du Groupe de Suivi Budgétaire(GSB) de l’Union Technique de la Mutualité (UTM) et de la délégation de l’Union Européenne au Mali.

Le séminaire qui s’est déroulé sur cinq (5) jours a permis au CARES de faire le bilan des acquis et de se doter d’une feuille de route dont la mise en œuvre se fera d’ici la fin du projet annoncée pour Décembre 2019 et au-delà. Des actions envisagées portent sur la finalisation des rapports de recherche sur les trois (3) priorités du projet notamment le cadre institutionnel et légal du budget du Mali, l’extension de la protection sociale aux acteurs de l’économie informelle. La situation des droits humains et syndicaux dans les entreprises multinationales, sans oublier autres actions de sensibilisation et de plaidoyer relatives aux budgets 2019 et 2020 du Mali.

Pour donner plus d’envergure à ses actions le CARES a noué des partenariats stratégiques avec le réseau multi acteurs de protection sociale (RMA) et le groupe de suivi budgétaire (GSB). En marge du séminaire, il a d’ailleurs eu des séances d’échange avec ces deux organisations.

Pour la coordinatrice du CARES-Mali, ce troisième séminaire national a été pour les membres du CARES-Mali un tremplin pour consolider les acquis en général et en particulier renforcer les capacités des nouveaux membres et leur rôle au sein du CARES en vue d’amorcer avec assurance le chemin de la pérennisation. « Il a permis de capitaliser les acquis du CARES-Mali et de booster l’atteinte des objectifs du projet à travers l’élaboration d’une feuille de route comme pour insuffler une nouvelle dynamique aux actions syndicales définies dans le cadre des trois axes prioritaires dans le domaine de la recherche syndicale, des campagnes de sensibilisation, des lobbying, des plaidoyers, de la communication des résultats obtenus, des tables rondes et de la mobilisation des ressources » a t-elle précisé.

Y.Doumbia

 

 

Essayez à nouveau

Forêt classe classée du Mandé : environ 10 hectares reboisés 

Nombre de visites: 53 Le partenariat entre l’Association malienne pour la protection et la promotion …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!