Société

RAPPORT D’ENQUETE : 78,57 % des albinos sont victimes de discriminations…

Selon un rapport d’enquête sur les conditions de vie des personnes atteintes d’albinisme réalisée par les organisations de défense des albinos du Mali, 89,74 % des répondants subissent des discriminations (injures, sabotages) à l’école. 78,57 % des répondants ont été victimes d’une discrimination, d’agression physique à cause de leur albinisme.

Pour présenter le rapport sur les conditions de vie des personnes atteintes d’albinisme au Mali et le plan d’action régional sur l’albinisme en Afrique, élaboré avec le soutien de l’ONG Voice, quatre organisations de défense des albinos du Mali étaient face à la presse, samedi dernier à la Maison de la presse. Il s’agit de SOS albinos, l’Association malienne pour la protection des personnes atteintes d’albinisme (Ampa-Mali), la Fondation Salif Kéita, la Solidarité pour l’insertion des albinos du Mali (Siam).

Le rapport sur les conditions de vie des personnes atteintes d’albinisme au Mali est l’une des recommandations du plan d’action régional sur l’albinisme en Afrique. L’objectif est de constituer un répertoire afin de connaitre avec exactitude le nombre des albinos et leurs conditions de vie.

Selon ce premier rapport, 41,8 % des répondants n’ont pas été scolarisés et 34,8 % ont un niveau d’étude primaire. Sur les 21,6 % des personnes qui n’ont pas été scolarisées, 42 % n’ont pas l’âge d’aller à l’école, 8 % ont des parents qui n’ont pas les moyens financiers, 4 % ont des parents qui méconnaissent l’importance de l’école et 46 % ont des parents qui ont eu peur de les inscrire à l’école de peur que leur enfant ne soit enlevé, kidnappé ou ne subisse l’insécurité sur la route ou encore des tortures des autres élèves.

Pour d’autres parents, le fait que leur enfant n’ait pas été à l’école est lié à l’éloignement de la maison ou à des problèmes de vision pour l’enfant ou encore à des problèmes de santé.

La grande majorité des répondants n’ont pas de verres corrigés, soit 82,23 %. Le fait qu’ils ne portent pas de verres corrigés est surtout dû à des difficultés financières. 32,78 % de répondants n’utilisent pas de crèmes solaires. La majeure partie de ces personnes ont soit des difficultés financières, soit des difficultés de s’en approprier, soit ne savent pas que c’est important pour leur peau.

50,37 % des répondants ont des taches noires sur la peau et parmi eux 29 % sont plus exposés au cancer, car 18 % ont des taches noires de niveau 2 et 11 % ont des taches noires de niveau 3. Parmi ceux qui ont des taches noires, seuls 18,86 % ont bénéficié d’un traitement.

A en croire le rapport, 89,74 % des répondants ont subi des discriminations (injures, sabotages) à l’école. Et tous disent que ces discriminations sont le fait d’élèves. Seulement 20,15 % des répondants bénéficient d’un programme de santé (Anam, Amo, etc.) Parmi eux, 22,22 % bénéficient de l’Amo par le biais de leurs parents, 13 89 % grâce à un programme humanitaire ; 5,56 % à travers leur boulot et le reste par le biais d’une association. 78,57 % des répondants ont été victimes d’une discrimination, agression physique de leur albinisme.

Afin de lutter contre ces violences faites aux albinos, un plan régional sur l’albinisme en Afrique a été élaboré avec le soutien de l’ONG Voice. Ce plan de 5 ans (2017-2021) repose sur 4 axes ; à savoir : les mesures de prévention, de protection, de responsabilité, d’égalité et de non-discrimination.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 10 =