Société

Protection civile : 542 cas d’accidents enregistrés en juin par les sapeurs-pompiers de Bamako

« 543 cas d’accidents faisant 661 victimes ». Tel est le triste bilan réalisé par les compagnies de secours de Dravela et Sogoninko couvrant les Communes II, III, IV et VI du District de Bamako le mois de juin dernier.

Ces statistiques ont été révélées, lors de la visite de prise de contact entamée depuis le mercredi par le nouveau Directeur général de la Protection civile, le général Boubacar Kodio, accompagné pour la circonstance par le directeur régional de Bamako. 

Au cours de cette visite auprès des compagnies de la protection civile de Dravela, Sotuba en passant celles de Sogoninko, Djiocoroni-Golf jusqu’à l’école nationale de la Protection civile, le général de Brigade Boubacar Kodio a exhorté les sapeurs-pompiers à continuer dans le sens de l’ardeur, de la discipline et de la loyauté.

« Travaillez pour les populations et pour le pays », exhorte le Directeur général. En mettant en garde les secouristes contre la publication des images des victimes des accidents et des catastrophes sur les réseaux sociaux.

« Nous n’empêchons pas les sapeurs à utiliser les réseaux sociaux, mais nous les mettons en garde contre l’utilisation des images des victimes sur la toile », prévient le nouveau chef de la Protection civile, qui rappelle que les sapeurs-pompiers doivent être des professionnels, disciplinés et respectueux des textes statutaires de la profession.

Cette visite, qui a conduit le nouveau patron des soldats du feu à faire le tour de Bamako, lui a permis de s’imprégner des conditions de travail des agents et de leurs difficultés. Ces dernières se résument par le manque de personnel par rapport à l’augmentation des cas d’accidents, de la démographie de Bamako, la vétusté des routes, des véhicules d’intervention, etc.

A la compagnie de Dravela, par exemple, l’on relève l’insuffisance d’engins de pompe, l’absence de véhicules d’intervention diverse, de relai d’éclairage et l’insuffisance des intrants pour la seule ambulance médicalisée pour une population estimée à 727 786 habitants y compris le grand marché de Bamako.

Cette compagnie qui couvre les Communes II, III et IV a intervenu, selon les statistiques de juin 2021, dans 281 cas d’accidents faisant 392 victimes, 386 blessés et 6 morts.

Quant à la compagnie de Sogoninko, sise en Commune VI de Bamako, l’on note un effectif de 398 personnes pour une population de plus d’un million d’habitants. Rien que courant le mois passé, le commandant de cette compagnie affirme avoir intervenu avec ses éléments 262 cas d’accidents de circulation, 12 cas d’incendie et 21 secours de personnes avec 3 cas de découverte de cadavre.

Le tout faisant un total de 369 victimes dont 363 blessés pour 6 morts.

Cette compagne, qui intervient dans la Commune la plus vaste et peuplée de Bamako, est soutenue aujourd’hui dans les activités de protection des populations civiles par les centres de secours de 1008 Logements et celui de Senou qui ont ouvert récemment. Ce dispositif de secours demeure insuffisant face à l’augmentation des cas d’accidents. C’est pourquoi, durant la visite, partout où le nouveau DG est passé, les différents commandants des compagnies n’ont cessé de réclamer une augmentation des effectifs de secours, des moyens d’inventions et la création des nouveaux postes de secours à Bamako et périphérie.

Seydou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 × 18 =