Economie Société

Projet de reconstruction et de relance économique : des résultats encourageants

Le Comité d’orientation et de pilotage du Projet de reconstruction et de relance économique a tenu ce jeudi 27 août, la 12e session de son conseil de pilotage à Bamako.

 

Cette 12è session du comité de pilotage avait pour objectif, de faire l’état d’exécution des recommandations de la 11e session, l’examen et l’adoption du rapport d’activités du projet du premier semestre 2020 et la révision du budget 2020 du projet. Financé par la Banque Mondiale et l’Association internationale de développement, le Projet de reconstruction et de relance économique vise à fournir au gouvernement un mécanisme pour soutenir la reconstruction et la relance de l’économie des zones touchées par la crise socio-politique et sécuritaire de 2012.  Au cours du premier semestre de 2020, il a obtenu de résultats encourageants.

Selon Diakaridia Dembélé, président du Comité d’orientation et de pilotage du projet, plusieurs infrastructures socio-collectives ont été réalisées ou réhabilitées. Il s’agit notamment de « l’achèvement des travaux de réhabilitation et d’équipement de l’IFP de Diré, la dotation de 10 CSCOM dans les régions de Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao en médicaments essentiels et consommables, le renforcement des plateaux techniques de 5 Csréf dans les régions de Tombouctou, Gao et Mopti et la pré-réception à Bamako des équipements de 7 autres Csréf des mêmes régions en attendant leur livraison sur les différents sites, etc. ».

A côté de ces résultats, le projet dirige plusieurs autres chantiers parmi lesquels les travaux d’installation de lampadaires dans la ville de Douentza à la demande du Gouvernement, le processus de recrutement d’entreprises pour l’aménagement d’une route 2X2 voies dans la ville de Gao, le lancement du processus de recrutement d’entreprises pour la construction d’une école et d’un Centre de santé dans la ville de Taoudénit dans le cadre de l’opérationnalisation de cette nouvelle région.

En plus des infrastructures socio-collectives, le projet intervient également dans le domaine de l’amélioration de la gouvernance locale et des investissements productifs. « Toutes les actions citées ci-dessus ont été initiées en réponse aux demandes émanant des communautés participantes et de leurs autorités et exécutées dans le respect des mesures de sauvegarde environnementale et sociale », a précisé Diakaridia Démbélé.

Malgré ces résultats, les défis à relever restent encore nombreux alors que le projet prendra fin dans trois mois. « Il n’en demeure pas moins qu’il reste confronté à quelques défis en lien avec l’achèvement de sous-projets avant sa clôture dont la date est fixée au 30 novembre 2020. A cet égard, il importe que des dispositions soient prises pour envisager l’achèvement de ces projets et de mobiliser ainsi l’ensemble des ressources mises à la disposition du Mali à travers le Projet de reconstruction et de relance économique », a plaidé M. Dembélé.

La présente session a permis la révision du budget annuel 2020 dont le montant s’élève à 19 milliards 203 millions de FCFA.

M. D

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 × 2 =