Flash Infos
Accueil / Agriculture / Professionnalisation de la filière mangue : les acteurs à l’école des nouvelles exigences de l’UE

Professionnalisation de la filière mangue : les acteurs à l’école des nouvelles exigences de l’UE

En prélude de l’atelier sur les nouvelles exigences de l’Union Européenne (UE), les  acteurs de la filière de l’Interprofession de la filière mangue se sont concertés à travers un atelier technique d’information. C’était hier lundi à l’Office de protection des végétaux.

Cet atelier technique d’information qui a regroupé plusieurs membres de la filière mangue, avait un double but. D’abord, échanger sur les exigences de la Cédéao, ensuite, prendre des engagements sur les nouvelles exigences de l’Union Européenne (UE) 2019/523.

Adoptée au mois de mars dernier, cette importante décision de l’Union Européenne rentrera en vigueur le 1er septembre prochain.

Pour la mise en conformité vis-à-vis des exigences de la directive (UE) 2019/523, le directeur général de l’OVP, Demba  Diallo a lancé un message pressant aux acteurs de la filière. Selon lui, le marché de l’Union Européenne est très important pour notre pays. « L’Union Européenne constitue pour nous un marché potentiel pour l’exportation des mangues maliennes. Cette filière donne beaucoup de devise au Mali. Si nous perdons le marché de l’Union Européenne, ce serait une grande perte pour nous. Les exigences aujourd’hui sont énormes et ça demande beaucoup de rigueurs de notre part. Aucun sacrifice n’est de trop. Contribuons à la vitalité de notre filière », a-t-il-indiqué.

En prenant ces nouvelles mesures, l’Union Européenne veut s’assurer de la qualité de la mangue exportée sur son continent. « Comment la mangue a été récoltée, conditionnée et exportée ? Il faudrait que les mangues soient accompagnées des documents légaux et ces documents sont généralement des documents phytosanitaires », a expliqué le président de l’Interprofession de la filière mangue, Moctar Fofana.

Signalons que l’atelier de l’Office de protection des végétaux s’ouvre ce matin sur la même problématique. Et les résolutions du précédent travail serviront cet atelier de deux jours. A l’issue des différents travaux, des engagements vont être pris et envoyés à l’Union Européenne.

Zié Mamadou Koné

 

Essayez à nouveau

Fâchés contre le gouvernement : les paysans négligent la culture du coton

Nombre de visites: 153 Mécontents de la décision du gouvernement de réduire la subvention des …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!