Société

PRIX AFRICAIN DU MEILLEUR PROMOTEUR DE TRANSIT : Le PDG de Diabaly Transit, Youssouf Touré, présente son trophée au CNSP

Une délégation de la société Diabaly Transit, conduite par son président directeur général, Youssouf Touré, a été reçue le mardi 8 septembre 2020 par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP) à Kati. L’objectif de cette visite était de présenter au CNSP le Prix africain de meilleur promoteur de transit remporté par Diabaly Transit la semaine dernière à Yamoussoukro (République de Côte d’Ivoire).

L’édition 2020 du Prix africain de l’l’émergence et du développement (Pafed) a eu lieu à Yamoussoukro, la capitale politique ivoirienne. Elle a réuni une vingtaine de lauréats originaires du Gabon, du Maroc, du Niger, de la Guinée-Conakry, de la Tunisie, du Burkina Faso, du Mali et de la Côte d’Ivoire. Cette année, le Mali était à l’honneur.

En effet, le Prix africain du meilleur promoteur du transit a été décerné à notre compatriote Youssouf Touré, PDG de Diabaly Transit. Un prix qu’il a reçu des mains du président ivoirien, Alassane Dramane Ouattara. C’est pour présenter ce prix aux nouvelles autorités du Mali que Youssouf Touré, à la tête d’une délégation de Diabaly Transit, a rencontré le mardi dernier des membres du Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Le 1er vice-président du CNSP, le colonel Malick Diaw, a félicité le jeune transitaire Youssouf Touré pour avoir honoré le Mali à l’étranger. Il l’a également encouragé à continuer à promouvoir le secteur du transit dans notre pays avant de l’assurer de l’accompagnement de l’Etat du Mali.

Très satisfait de sa rencontre avec le CNSP, le PDG de Diabaly Transit « s’est réjoui des mots d’encouragement et de félicitation des nouvelles autorités qui vont pousser Diabaly Transit de redoubler d’efforts pour aller vers d’autres sacres ».

Le Prix africain de l’émergence et du développement (Pafed) est organisé par le Réseau des professionnels de la communication pour l’intégration africaine (Repciaf). Cette structure a été créée en 2006 par des hommes de média originaires de 12 pays africains réunis à Abidjan.

Leur objectif principal est d’œuvrer à promouvoir la culture du travail pour en faire la valeur cardinale de la société africaine, à travers les œuvres des hommes et des femmes qui, dans leurs secteurs d’activité respectifs, produisent un impact notable sur le processus de développement de leurs pays.

Le but ultime étant de contribuer activement à la construction d’une intégration africaine ayant pour fondement le développement. Les lauréats du Pafed sont désignés chaque année par un jury qui délibère sur les profils des nominés qui lui sont soumis. Les nominés sont prospectés par les représentants du Repciaf chacun dans son pays, en proposant un nominé par secteur d’activité. Le Pafed est remis chaque année dans une capitale africaine ou non.

Créée en 2009, Diabaly Transit, comme les autres sociétés de transit dans notre pays, va connaître une traversée du désert à cause de la crise multidimensionnelle que connait le Mali qui a porté un sérieux coup aux importations et aux exportations du pays. Mais en 2015, Diabaly Transit a réussi à sortir de la récession en développant une résilience solide lui permettant de mener ses activités malgré les difficultés liées à la situation sécuritaire.

Diabaly Transit reste aujourd’hui  un partenaire fiable des douanes maliennes.

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 × 1 =