Politique Société

PRESIDENCE DU CNPM : Vers la confirmation de la victoire de Amadou Diadié Sankaré

Les avocats d’Amadou dit Diadié Sankaré ont organisé le samedi 24 avril 2021 une conférence de presse. Objectif : informer les hommes de média sur l’évolution de la situation conflictuelle, qui prévaut au Conseil national du patronat du Mali (CNPM) depuis l’élection de leur client à la tête de la faitière des opérateurs économiques maliens, en septembre 2020. Les principaux conférenciers étaient Me Badjan Hagge et Me Aboubacar Guindo.

Selon Me Badjan Hagge, le dossier du CNPM, qui est devant la justice depuis plusieurs mois, a évolué la semaine dernière en faveur de leur client.

« Le lundi 19 avril 2021, l’assignation de Mamadou Sinsy Coulibaly demandant l’expulsion d’Amadou dit Diadié Sankaré des locaux du CNPM a été jugée irrecevable par le Tribunal de grande instance de la Commune IV du district de Bamako. A travers cette décision, la justice a montré que Mamadou Sinsy n’a pas qualité à demander l’expulsion de Diadié Sankaré, qui est le président légitime du CNPM depuis l’assemblée générale du 26 septembre 2020 », a-t-il développé.

Et de poursuivre : « Aussi la Cour d’appel de Bamako a, le vendredi 23 avril 2021, annulé la décision de rétraction de l’ordonnance gracieuse du président du Tribunal de la Commune IV. Après ces deux décisions de justice, le CNPM doit continuer à travailler sous la présidence de Diadié. Nous invitons les partenaires du CNPM à revenir sur toutes les décisions de suspension, car à partir du verdict de la Cour d’appel, Dadié a toute la légitimé pour diriger le CNPM ».

De son côté, Me Aboubacar Guindo, dira : « ce n’est pas l’ordonnance gracieuse qui confère à Diadié la qualité de président du CNPM. Diadié tire sa présidence de la régularité de l’assemblée générale du 26 septembre 2020 ».

Une occasion que la vice-présidente du CNPM pour les services, Mme Fatoumata Soumaré, à profiter pour inviter les partenaires du CNPM, notamment les banques et l’Etat à travailler avec le camp de  Amadou dit Diadié Sankaré.

« Malgré ces décisions de justice, Diadié reste ouvert au dialogue afin qu’il y ait une cohésion au sein du secteur privé du Mali. S’il le faut, il est prêt à élargir son bureau pour l’intérêt du CNPM et de notre pays. Nous devons oublier ce qui s’est passé et travailler ensemble pour développer notre pays », a-t-elle fait savoir.

  1. Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 + 7 =