Société

Préparatifs des « Assises nationales de la refondation » : Modibo Sidibé au PACP pour son adhésion à l’initiative

Une forte délégation du parti Forces alternatives pour le renouveau (FARE) conduite par son président l’ancien Premier ministre, Modibo Sidibé, a rendu, au siège du Parti alliance civique et patriotique (PACP), présidé par Niankoro Yeah Samaké, une visite de courtoisie. Objectif : échanger sur les questions d’actualités notamment les « Assises nationales de la refondation », en préparation.

Au siège du PACP, les responsables des deux formations politiques ont passé en revue l’actualité nationale du pays.

Le président du PACP, Niankoro Yeah Samaké, a déploré le peu de changement notoire opéré dans la gouvernance malgré les évènements du 18 août 2020.

« La situation sécuritaire et la crise scolaire ont connu un très peu d’évolution », a-t-il déploré.

En réponse, il propose que les « patriotes » et un « leadership vertueux » se rejoignent pour impulser un nouveau type de gouvernance et une stabilité politique.

Pour ce faire, Niankoro Yeah Samaké se dit disposer à travailler de concert avec les FARE pour la cause du Mali.

A sa suite, l’ancien Premier ministre a partagé les analyses des FARE avec les membres de ce parti en indiquant que la situation actuelle du pays exige que les forces vives se réunissent.

« Les attaques terroristes, les crises institutionnelles et sanitaires doivent renforcer la cohésion des partis politiques autour du Mali », estime le président des FARE.

L’occasion a été indiquée par Modibo Sidibé pour décliner les grandes lignes de son projet de société intitulé « Mali Horizon 2030 ». Un projet, dit-il, qui prône de faire la politique autrement, de sortir dans le communautarisme, des chantiers battus pour se projeter à long terme dans l’avenir.

Les réformes politiques et institutionnelles au cœur du projet de société des FARE et de l’action du gouvernement de la transition ont été évoquées.

« Cette transition sans des réformes refondatrices serait inutiles », a tranché Modibo Sidibé, qui a exprimé la nécessité de tenir des « Assises nationales de la refondations ».

En réaffirmant la participation des FARE à ses assises en vue, il a exhorté le PACP à faire chemin ensemble avec le parti du « Baobab ».

« Elles vont recueillir les avis des 20 millions de Maliens, discuter du modèle de gouvernance, de la sécurité, de la défense, de l’éducation, de la culture et de l’économie », a expliqué le président des FARE. Avant de préciser que les conclusions des Assises nationales de la refondation seront mises en œuvre par le régime qui sortira de la transition.

En attendant la tenue de ces assises, dont les préparatifs sont en cours par le gouvernement de la transition, le parti FARE multiplie les démarches dans les quartiers généraux des partis politiques pour un obtenir un largement rassemblement des forces vives afin de redresser et de refonder le Mali.

Seydou Diarra

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
10 × 4 =