Actualités Société

Poursuite de la phase II de la grève de l’UNTM : La question tranchée aujourd’hui à la Bourse de Travail

La demande de suspension du mot d’ordre de grève formulée par le Patronat du Mali sera examinée, aujourd’hui  vendredi 21 mai, par les membres du bureau exécutif de l’Union nationale des travailleurs (UNTM) et les membres de la plateforme commune (SYLTMAT, SYNAC, SYNTRACT, et CS-ADR). A la suite de cette consultation, la décision de surseoir ou de poursuivre la phase II de la grève allant du 24 au 28 mai prochain, sera prise.
En effet, faute de propositions concrètes des autorités de la Transition, la centrale syndicale observe la phase I de sa grève (17 au 21 mai). Durant cette grève de 5 jours, la majorité des services publics ont été paralysée, notamment les impôts, la douane, le commerce, les banques et les établissements financiers…
Pire, cet arrêt de travail observé sur toute l’étendue du territoire national a coïncidé avec la démission du gouvernement qui n’a pas permis d’instaurer un dialogue entre les deux parties.

Les nombreuses médiations de la communauté internationale, des leaders religieux et coutumiers n’ont pas eu une issue favorable. La centrale est restée sur sa position, estimant qu’elle n’a eu aucune proposition de la part du gouvernement.

« J’ai dit aux médiateurs que lorsqu’on n’a rien, il est difficile d’arrêter la grève. Il sera difficile pour les membres du bureau d’expliquer une telle décision à la base. Mais, néanmoins, nous avons pris l’engagement de nous réunir et de rendre compte à la base pour prendre leurs avis sur la question », a dit Katilé aux médiateurs.
C’est le lieu de rappeler que parmi les médiateurs figurent le Patronat du Mali qui est venu à maintes reprises à la Bourse de Travail avec des propositions pour obtenir une suspension de mot d’ordre de grève. En contrepartie, le Patronat s’engage à se porter garant pour la satisfaction des doléances de la centrale une fois que le gouvernement sera mis en place.
Cette proposition sera examinée aujourd’hui vendredi par les membres du bureau de l’UNTM et les syndicats amis. A la suite de cette rencontre, la centrale va décider si elle va poursuivre la phase II de la grève ou pas. En cas de reconduction, cette seconde phase de grève débutera le lundi 24 pour prendre fin le 8 mai prochain, soit 5 jours d’arrêt de travail.
Le cahier de charge de la centrale comporte sept (7) points de revendications à savoir : L’application immédiate des accords dont les délais sont à termes échus ou dépassés par rapport aux délais du Procès-verbal de conciliation signé le 05 février 2021 ; le traitement diligent des accords dont les délais ne sont pas arrivés à terme en vue de l’extinction du Procès-verbal de conciliation signé le 05 février 2021 ; la prise en main par le gouvernement de Transition des salaires des travailleurs de la COMATEX SA ainsi que le redémarrage de la production dans l’immédiat.
L’UNTM exige également l’élargissement de la prime de judicature aux greffiers et secrétaires des greffes et parquets conformément à l’harmonisation du point 1.1 du Procès-verbal de conciliation signé le 05 février 2021 ; le retour à leur poste respectif des 22 travailleurs du ministère de l’Administration Territoriale relevés suite à la grève du 09 novembre au 22 décembre 2020, sous l’effet du décret pris en conseil des ministres du 18 Décembre 2020 ; l’application immédiate du point d’accord relatif au paiement des salaires et accessoires de salaires des fonctionnaires des collectivités territoriales du cadre de l’administration générale conformément aux procès-verbaux de conciliation des 23 mai 2017, 24 mai 2018 et 26 juin 2019 ; l’application immédiate des Accords d’établissement des agences de développement régional (ADR) du Mali).

Y. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
18 − 18 =