Société

OFFICE DU NIGER : signature de convention de 75 000 ha avec la FEBEVIM

Dans le souci de renforcer les potentialités des, l’Office du Niger et la Fédération nationale de la filière bétail et viande du Mali (FEBEVIM) ont procédé, hier lundi 13 septembre 2021, à hôtel Maeva Palace, à la signature de convention portant sur la mise à la disposition d’une superficie de 75 000 ha. C’était sous la présidence du ministre délégué auprès du ministre de développement rural, chargé de l’élevage et de la pêche, Youba Ba. Les documents ont été paraphés par le PDG de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté, et le président de la FEBEVIM, Aboubacar Ba.

Selon le président de la FEBEVIM, honorable Aboubacar Ba, cette cérémonie de signature du protocole d’accord sur les conditions d’attributions d’une superficie de 75. 000 hectares extensibles à 280 000 hectares dans la zone office du Niger à la FEBEVIM qui consacre une nouvelle page entre l’Office du Niger et la fédération de la filière bétail viande du Mali.

« Cet acte est très symbolique. Il permettra de résoudre beaucoup de maux du secteur de l’élevage. Les retombées économiques de cet aménagement sont énormes et répondent à beaucoup de soucis de développement et de bien-être. Il contribuera à l’approvisionnement des centres villes en bovin de qualité et réduira non seulement le prix de la viande mais aussi l’insécurité et les conflits entre les éleveurs et agriculteurs. Il créera des emplois pour les femmes et les jeunes et luttera contre la pauvreté et la malnutrition », a expliqué le président de la FEBEVIM.

Parlant des millions de têtes de bovins qui résident aux pays frontaliers, M. Bah dira que si ces espaces sont bien aménagés, 5 millions de têtes de bovins verront enfin le jour sur notre sol.

Aussi a-t-il fait savoir, malgré l’apport de l’élevage dans le PIB, les acteurs de cette filière ont pensé qu’ils étaient les parents pauvres du monde rural.

Pour sa part, le ministre délégué chargé de l’élevage et de la pêche, Youba Ba, a noté que la signature de ce protocole d’accord qui suit celui signé le 27 juillet 2021 entre le Conseil régional de Ségou et l’Office du Niger à Ségou portant sur 73 000 ha, va renforcer une fois de plus les potentialités des productions animales.

« Ces différentes sessions s’inscrivent dans la droite ligne de la politique de développement agricole, de l’élevage et du Plan national d’investissement dans le secteur agricole. Ce protocole ouvre la voie à la FEBEVIM pour la réalisation d’investissements importants en matière de pastoralisme. Il va contribuer à booster les chaines de valeurs des filières animales au Mali. La mise en valeur de cet espace de 75 000 ha aura un impact sur les conditions de vie des pasteurs et agropasteurs. Elle permettra de lever certains défis, notamment ceux relatifs à l’insuffisance alimentaire du bétail, au développement massif du bétail et aux éleveurs vers d’autres pays », a conclu le ministre délégué, Youba Ba.

Adama Diabaté

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
5 + 14 =