Société

OFFICE DU NIGER : Le ministre de l’Agriculture enclenche la réhabilitation de 700 hectares

Le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed était, samedi 19 décembre, dans la zone agricole de l’Office du Niger en compagnie du PDG de l’Office du Niger, Abdel Karim Konaté dit Empé. La délégation a visité, tour à tour, les zones agricoles de Kolongo et de M’Bewani avant de procéder au lancement à Kolongo de la réhabilitation de 700 hectares.

Après la visite du nouveau Port de pêche et des périmètres rizicoles à Mopti, le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Mahmoud Ould Mohamed était, samedi 19 décembre, dans la zone agricole de l’Office du Niger. Cette visite l’a conduit à Kolongo et M’Bewani.

A M’Bewani, le ministre a eu droit à une visite guidée du barrage de Markala, l’arrosoir des champs rizicoles de l’Office du Niger. La visite guidée du barrage de Markala a surtout permis au ministre de connaître davantage le fonctionnement du barrage de Markala, le système de drainage de l’eau, des canaux principaux et des canaux secondaires, jusque dans les champs. Aussi, il a été question de l’amélioration de l’entretien et de la protection du barrage de Markala.

Après cette première étape, la délégation ministérielle s’est rendue à Kolongo. Sur place, le ministre Ould Mohamed a procédé au lancement de la réhabilitation de 700 hectares de parcelles. Ces travaux consisteront à niveler les champs, à évacuer les canaux de drainage en vue d’augmenter le rendement des paysans de la localité.

La direction générale de l’Office du Niger sous la houlette d’Abdel Kader Konaté dit Empé, engagée dans la recherche de solutions pour satisfaire les ambitions du monde agricole, a salué le lancement de ces travaux de réhabilitation et remercié le ministre de tutelle pour son engagement à l’endroit du monde agricole, gage d’une autosuffisance alimentaire dans notre pays.

Les paysans, dans la zone de Kolongo, pressés de voir la fin des travaux, ont remercié le ministre pour cette initiative salvatrice qui vise à augmenter le rendement agricole.

A Kolongo, tout comme au barrage de Markala, le ministre de l’Agriculture a pu mesurer l’espoir que les paysans place à l’Office du Niger. La réhabilitation de 700 hectares à Kolongo et l’ouverture d’autres chantiers permettront, nul doute, de faire bouger les lignes de cet héritage colonial, jadis le grenier de l’Afrique de l’Ouest.

O.D. avec Douba Dembélé, depuis Ségou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 − 15 =