Flash Infos
Accueil / Actualités / Moribabougou : une Sotrama se renverse faisant des blessés graves
image illustrative

Moribabougou : une Sotrama se renverse faisant des blessés graves

Comme une malédiction, les approches de fêtes de fin d’année sont marquées par des accidents de la circulation à Bamako. Ce jeudi matin, la route nationale menant à Koulikoro a enregistré, au niveau de Moribabougou, un grave accident de la circulation faisant de nombreux blessés graves.

Ce jeudi 20 décembre 2018, un véhicule de transport urbain, communément appelé Sotrama, s’est renversé faisant de nombreux blessés dont deux graves. L’accident s’est produit ce jeudi 20 décembre 2018, entre 7heures et 8heures, sur la route Moribabougou. Selon des informations rapportées à www.aumali.net, le chauffeur du véhicule aurait pu éviter cet accident s’il avait prêté une oreille attentive aux consignes de son apprenti chauffeur. Ce dernier, apprend-on de sources dignes de foi, aurait signalé à son chauffeur que l’engin n’avait plus de place assise. Malgré tout, le chauffeur indélicat au autorisé l’embarquement de passagers suppléments créant un surnombre dans la Sotrama. Comme si cela ne suffisait pas, ce chauffard, en toute imprudence, roulait à tombeau ouvert l’engin qui qui contenait déjà une surcharge. Cette parade à laquelle se livrent les chauffeurs de Sotrama et de taxis, consistant à ne laisser aucun passager à son concurrent de la route, se termine malheureusement à drame.  Le chauffeur roulait si vite qu’il n’est parvenu à maitriser son engin à l’amorce d’un virage. Selon nos informations, le véhicule a terminé sa course effrénée au bas-côté de la chaussée, faisant plus de 18 blessés dont deux graves. L’une des victimes de cet accident aurait perdu une jambe sur les lieux de la tragédie. Admis au CHU Gabriel Touré, lui et les 17 autres victimes (blessés graves) sont tous en soins intensifs.

En attendant de connaître toutes les autres circonstances de cet accident, les victimes des blessés maudissent ce chauffard qui éperdument violé le code de la route pour envoyer des innocents à l’abattoir.

www.aumali.net

Essayez à nouveau

CODEM: Les sections de Ségou appellent à la mobilisation

Nombre de visites: 4 Les sections CODEM de Ségou ont tenu les 12 et 13 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!