Actualités Politique

MOCTAR OUANE À MOPTI : « Le Gouvernement est totalement déterminé à travailler pour … le retour des déplacés…»

En vue de leur apporter le soutien de la Nation, le Premier ministre, Moctar Ouane a rencontré les déplacés internes à Mopti,  victimes du conflit du centre. C’était en présence du ministre de la Santé et du Développement social, Dr Fanta Siby.

Le Premier ministre, Moctar Ouane, en visite de travail la semaine dernière à Mopti,  a  visité le site des déplacés de Socoura, où vivent 793 personnes dans 166 ménages. Cette visite a permis au chef du gouvernement d’offrir 15 tonnes de riz, des kits de ménage et des pagnes du 8 mars aux personnes déplacées. Ensuite, le Premier ministre s’est rendu sur le site de Sarema, où vivent 260 personnes dans 40 ménages, qui ont reçu également de ses mains 5 tonnes de riz. Pour permettre aux personnes déplacées d’être dans des conditions de vie acceptables, l’Etat du Mali, avec l’appui des Partenaires techniques et financiers, a effectué des aménagements socio-sanitaires (installation d’un poste de santé, réalisation d’un centre d’apprentissage temporaires pour les enfants…) sur les sites, qui les abritent.

Le porte-parole des déplacés de Socoura, Mamoudou Barry a remercié le gouvernement pour le don. « Nous sommes très ravis et nous remercions beaucoup le gouvernement pour ce geste. Rien ne vaut la nourriture. Nous avions des difficultés pour nourrir nos familles, ce don vient à point nommé pour combler ce déficit », a-t-il affirmé.

Le Premier ministre, Moctar Ouane a réaffirmé l’engagement du gouvernement à accompagner les déplacés internes. « Nous sommes ici pour leur exprimer toute la solidarité du gouvernement dans ces moments difficiles ; leur dire aussi que leur souffrance est celle de tous les Maliens ;  de concrétiser la volonté politique forte du gouvernement de fournir à ces déplacées internes une assistance coordonnée et intégrée. Le Gouvernement est totalement déterminé à travailler pour assurer le retour des déplacés dans leur terroir pour qu’ils puissent poursuivre leurs activités traditionnelles de pâturage, d’élevage et de culture. En attendant, nous mettrons tout en œuvre pour assurer leur réinsertion économique. Lorsque ces populations retourneront chez elles, nous les exhorterons à renforcer la cohésion sociale », ajoute-t-il.

A Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 × 2 =