Politique Santé Société

MINISTERE DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT SOCIAL: Mme Diéminatou Sangaré, le choix de l’expérience et de la compétence

Après avoir fait ses preuves à la Caisse nationale de l’assurance maladie (CANAM) et à la Caisse malienne de la sécurité sociale (CMSS), Mme Diéminatou Sangaré, Diami pour les intimes, vient d’être nommée ministre de la Santé et du Développement Social.

Inspectrice de sécurité sociale, Mme Diéminatou Sangaré est parfaitement en terrain connu où ses 27 ans d’expérience dans le milieu l’aideront dans ses nouvelles fonctions.

Détentrice d’un diplôme d’Ingénieure Economiste, et de plusieurs autres certificats, Mme Diéminatou Sangaré, inspectrice de sécurité sociale, était jusque-là Directrice générale de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS).

De la CANAM à la CMSS, Mme Diéminatou a toujours fait ses preuves. Ses nombreuses réformes et performances enregistrées à la tête de la CMSS lui a valu aujourd’hui ce poste ministériel.

Qui est Mme Diéminatou Sangaré ?

Agée d’une cinquantaine d’années, Mme Diéminatou Sangaré est une « self-made-woman » qui a forgé son destin à la force du poignet.

Femme des défis (elle en a relevés beaucoup pour pouvoir intégrer un environnement professionnel qui ne s’ouvrait qu’aux excellents), Diamy, a obtenu en 1991 son Diplôme d’Ingénieure économiste à l’Institut des Ingénieurs Economistes de Léningrad, actuelle Université d’État de Saint-Pétersbourg d’Ingénierie et d’Économie.

Avant de faire son entrée dans l’administration malienne, Mme Diéminatou Sangaré passera d’abord à l’Université d’État de Tachkent en Ouzbékistan où elle a effectué de 1985 à 1986 son année préparatoire de langue Russe.

Elle a, par la suite, approfondi sa connaissance en système de gestion de bases de données relationnelles 1997, 1998 et 1999 au Canada et à Bamako.

De 1997 à 2003, elle a été cheffe adjointe du Service de l’informatique et de la statique de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS) dont elle prendra la tête de 2003 à 2011.

Inspectrice de la sécurité sociale depuis 2001, l’ancienne Directrice générale de la CMSS a un bilan positif qui dépasse les frontières du Mali. En effet, sa forte implication et sa parfaite maîtrise des systèmes d’information de la Sécurité sociale ont motivé cet appel qui met en avant l’expertise malienne. C’est ce qui explique que l’inspectrice de sécurité sociale soit en 2014 membre du Comité d’experts en charge de la mutualisation des systèmes d’information des Organismes de Prévoyance Sociale des pays membres de la zone CIPRES.

Aussi, son expertise s’illustre par le fait qu’elle soit partie renforcer ses capacités à travers le continent africain. Ainsi, Diéminatou Sangaré a intégré en 1999 le Centre Régional Africain d’Administration du Travail (CRADAT) à Yaoundé, pour des cours de perfectionnement des cadres supérieurs des institutions nationales de sécurité sociale. Ensuite au Centre Ivoirien de formation des Cadres de Sécurité Sociale qui la verra intégrer ses rangs en 2001, et où elle y sortira Major de la 11ème promotion. Le second cycle de cette formation la conduira à l’Ecole Normale Supérieure de Sécurité Sociale de Saint Etienne en France. Là aussi notre compatriote de 53 ans écrasera la concurrence en s’imposant première du second cycle de la formation des cadres supérieurs de sécurité sociale.

Ses passages au cours de cette formation au sein de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale de la Côte d’Ivoire et de la Mutualité Sociale Agricole de Reims en France, lui ont permis de renforcer ses connaissances pratiques sur des différents aspects de la gestion des organismes de protection sociale.

Par ailleurs, la désormais ministre de la Santé et du Développement Social a également participé activement à différents ateliers de formation de la CIPRES, s’imprégnant ainsi des principes de gouvernance qui s’appliquent aux Organismes de Prévoyance Sociale de la zone CIPRES.

C’est dire que le casting est indiqué pour sa nouvelle mission après 10 années au compte de la CANAM dont elle été Directrice des systèmes d’information ; avant d’être nommée, il y a 2 ans à la tête de la Caisse malienne de sécurité sociale (CMSS).

A peine deux ans de service à la CMSS couronnés des résultats tangibles que l’ancienne patronne de la CMSS vienne d’être promue ministre de la Santé et du Développement Social.

Nul doute que les brillants parcours académique et professionnel de Mme Diéminatou Sangaré seront un atout pour réussir sa mission. Elle qui a passé la quasi-totalité de sa carrière professionnelle dans le domaine de la sécurité sociale, saura faire siens les principes de rigueur qui caractérisent la gouvernance au sein de cette structure.

Yacouba Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
30 ⁄ 6 =