A LA UNE Actualités Politique

Me Kassoum Tapo : « je ne suis pas un dignitaire du régime d’IBK »

Une semaine après la chute du régime du président IBK, l’ex ministre de la justice du dernier gouvernement du Mali, rompt le silence. Victime de saccage à travers son immeuble lors des manifestations du 18 août entend porter plainte contre un autre ancien ministre de la Justice, membre du mouvement (M5-RFP) qui a fait tomber l’ex président de la République. Me Tapo précise qu’il n’est pas un dignitaire du régime d’IBK.

 Le renversement du régime d’IBK survenu le 18 août dernier n’a pas laissé indifférent l’ex  ministre de la Justice, Me Kassoum Tapo qui a fait les frais à travers le saccage de son immeuble sis à Bamako-coura. Selon Me Tapo, il n’était pas un homme fort du régime déchu. « Tout d’abord je suis un Malien, je n’ai jamais été avec le RPM ni avec IBK. Il m’a fait appel pour que je l’aide avec mon expérience. Il croyait à mes compétences pour faire partir de son gouvernement, Je ne suis pas un dignitaire au régime IBK », a déclaré l’ex ministre de la justice. Il  a ensuite ajouté n’avoir aucun regret d’avoir participé au gouvernement éphémère du Dr Boubou Cissé.

Concernant les auteurs de la dévastation de son immeuble par les manifestants, Me Tapo pointe un doigt accusateur. « Les manifestants ont été téléguidés pour saccager mon immeuble. Leurs commanditaires sont les responsables du M5-RFP, plus précisément Me Mohamed Aly Bathily. Qui, dans une vidéo, interpelle la population à venir saccager mon immeuble et mon domicile », affirme Me Tapo. Et la victime ne compte pas rester les bras croisés. « Je vais porter plainte contre Mohamed Aly Bathily, ça c’est évident. Il a fait des vidéos pour m’accuser sans preuve il n’a qu’à s’assumer »,  prévient Me Tapo. Sur le volet de la transition qui peut s’étaler sur trois ans, l’ex ministre de la justice pense raisonnable. « Une transition de 3 ans est normale pourvu qu’elle œuvre pour la refondation du Mali. Que les mentalités changent, que les Maliens changent, qu’on devienne républicain. Après tout cela qu’on aille aux élections, depuis 1991 c’est les mêmes têtes ».

Moctar Koné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
23 + 20 =