Politique

MALI KURA Les exigences du MDP de Dr Oumar Mariko aux autorités de la transition

Pour le Mouvement démocratique et populaire (MDP), présidé par Dr Oumar Mariko, la transition doit régler plusieurs questions brulantes de la Nation dont la lumière sur les tueries perpétrées lors des évènements du 10,11 et 12 juillet 2020, la remise à la justice sans entrave des rapports du Bureau du vérificateur général.

Composante essentielle du M5-RFP, le Mouvement démocratique et populaire (MDP) a pris part à la lutte qui a conduit au renversement du régime IBK en août dernier. Dans une déclaration faite, hier devant la presse, le président du mouvement, Dr Oumar Mariko, entend poursuivre cette lutte pour mettre fin au système sociopolitique dont IBK est l’incarnation. Pour ce faire, le mouvement renvoie la transition sur certaines questions brulantes de la Nation. Il s’agit, entre autres, de l’instauration de la sécurité et la paix sur toute l’étendue du territoire ; l’exercice de la souveraineté de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national ; la lutte implacable, systématique et permanente contre la corruption, l’impunité et l’enrichissement illicite ; l’amélioration des conditions de vie des populations maliennes ; le dialogue intercommunautaire dans toutes les zones de conflit sans ingérence étrangère aucune.

Le MDP propose également aux autorités de la transition de procéder à l’évaluation sans complaisance de la présence des forces étrangères sur le sol malien (Barkhane, Minusma, Takuba, G5 Sahel) et de prendre des décisions courageuses qui vont dans le sens de la souveraineté nationale; la relecture inclusive de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger et la réforme constitutionnelle de notre pays; l’organisation d’élections libres, transparentes, régulières et incontestables ; la remise en marche de l’école, la santé et la justice (renforcement des infrastructures, recrutement d’enseignants compétents et en nombre suffisant, mise à niveau technique des structures sanitaires publiques, réforme du système judiciaire à travers la redevabilité des magistrats).

Dr Oumar Mariko et ses camarades politiques exigent des autorités de la transition la poursuite des enquêtes pour faire la lumière sur les tueries perpétrées lors des évènements du 10, 11 et 12 juillet 2020. Selon Dr Mariko, la justice doit être implacable afin de ne plus avoir au Mali une force répressive du peuple pacifique et de corruption dans le pays.

« Les rapports du Bureau du Vérificateur Général doivent être remis à la justice sans entrave ainsi que les rapports de contrôle physique des fonctionnaires et celui de la subvention de l’Etat aux écoles privées », renchérit les leaders du Mouvement.

Par ailleurs, le MDP a lancé un appel à toutes les forces sociales progressistes du Mali à tout mettre en œuvre pour réussir la refondation de l’Etat et l’émergence d’une économie solidaire et la restauration de la dignité nationale.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
4 × 30 =