Sécurité Société

L’ETAT DE SIEGE A FARABOUGOU Les dessous de la médiation avec les djihadistes

En témoignant à visage découvert sur le plateau de la  radio Kledu, Issa Cissé, analyste géopolitique a fait des révélations fracassantes sur les raisons de l’état de siège  et la médiation que l’armée malienne a établi avec les groupes djihadistes à Farabougou.

Quid des raisons de l’état de siège de Farabougou, Issa Cissé, analyste géopolitique, a rappelé que la loi N°004-037 du 2 août 2004 promulgué par l’ancien Président de la République Amadou Toumani Touré, et qui autorise la recherche, l’exploitation et le transport du pétrole au Mali est à l’origine de la crise qui menace l’existence au pays.

A l’en croire, cette loi a permis de livrer par le biais de la France une licence d’exploitation  du pétrole à la SONATRAC et au Groupe Total. Dans ces révélations, cet invité de Kassim Traoré de la Radio Kledu balaie d’un revers de mains de la présence de groupes  djihadistes au Mali et affirme que la guerre qui sévisse au Mali a été minutieusement préparée par le colon français pour pouvoir mieux exploiter les réserves pétrolières du Mali. Lesquelles, selon lui,  s’étendent du sud jusqu’au  nord. « C’est une guerre orchestrée par la France. Sinon il n’y a pas de djihadistes au Mali. Ils ne sont pas en mission de Dieu, ils sont plutôt là pour exécuter une  autre mission. On n’a pas appris d’eux une protestation de leur part concernant la caricature de Mohamed (PSL) soutenue par Emmanuel Macron», a-t-il déclaré.

Poursuivant avec ses révélations, l’invité de la radio Kledu soutient que pour mener cette entreprise mercantile, le groupe total a associé le Qatar à sa licence  de recherche et d’exploitation de pétrole afin de mieux protéger ses avoirs. Ainsi, a-t-il ajouté, les Qataris ont été chargé d’exécuter les sales besognes que la France ne peut pas mener au Mali pour faire main basse sur ses intérêts. Et ce révélateur à visage découvert  de s’interroger : « Depuis le déclenchement de la crise du Mali, quels sont les avoirs du Groupe total qui ont fait l’objet d’attaque ? Quelle réserve d’uranium d’Areva dans le Sahel a été touchée» ?

De révélation en révélation, l’orateur affirme qu’il y a des réserves de pétroles  à 14 mille mètres de profondeur à Sokolo non loin de Farabougou sous le protectorat de l’Italie.  «  C’est à cause de  la crise qu’on n’arrive pas à extraire ce pétrole parce qu’à chaque fois, les installations font l’objet d’attaque de la part des groupes djihadistes», a indiqué Issa Cissé, qui ajoute que ce site est beaucoup surveillé par l’Etat malien, des militaires maliens. Il précise que ce puis pétrolier constitue le plus grand bassin du Mali, car il est installé sur la fosse de Nara qui s’étend jusqu’à Gao. De quoi insister à informer que le Mali possède  2 milliards de réserves de barils de pétrole, 438 milliards de mètre cube de gaz naturel, des glissements d’uranium et d’autres ressources minières. En faisant le lien avec ces ressources minières et l’état de siège de Farabougou, il estime que l’objectif vise à annexer Sokolo. D’où son estime  pour l’option de la médiation avec les groupes armés qui occupent Farabougou. « Si l’armée avait forcé les choses, ils allaient profiter pour mettre le feu sur Sokolo. Et cela signerait la fin du Mali », a-t-il conclu.

S.D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
12 × 9 =