Politique

LE REGARD DE MOHAMED ALY BATHILY SUR LA TRANSITION : « …je ne vois que du folklore »

L’ancien ministre de la Justice, Mohamed Ali Bathily, était l’invité d’une émission hebdomadaire sur la radio Peace Fm, dimanche dernier, pour débattre de la situation sociopolitique au Mali. Me Bathily a, au cours de ce débat, livré son point de vue sur la transition en cours.

Au cours de son intervention, l’ancien Garde des sceaux a décrié le manque de réactivité et de sincérité des nouvelles autorités sur plusieurs axes.

Concernant la formation du Conseil national de Transition (CNT) décrié par l’ensemble des partis politiques et des syndicats, Me Mohamed Ali Bathily affirme qu’en raison de la violation notoire du décret de la mise en place de l’organe, le M5-RFP a décidé d’attaquer ce décret au niveau de la Cour suprême, pour son annulation.

«  Le dossier est en cours au niveau de la Cour suprême, et je demande à la justice de s’assumer. Parce que je ne vois pas encore de signe dans ce sens », a affirmé l’ancien Garde des Sceaux.

Selon lui, le choix des  membres de cet organe ne repose  sur aucune base juridique.

Lors du sommet de N’Djamena, le président français, Emmanuel Macron, a félicité les autorités actuelles pour leur engagement  à son égard, dans l’accélération du  processus de paix au Mali. Chose qui a provoqué l’indignation et l’interrogation chez  bon nombre de  citoyens.

« Le président Bah N’Daw a respecté le président Macron, mais il n’a pas considéré le peuple malien », s’insurge Me Bathily.

Pour l’ancien ministre de la Justice, la transition doit être supervisée par les Maliens et non pas par des présidents étrangers.

« La France a raison de vous  féliciter (Ndlr : Bah N’Daw) si vous tenez vos engagements envers elle. Mais nous ne savons pas pourquoi Emmanuel Macron a félicité les autorités maliennes. Ça veut dire que le président Bah N’Daw n’a aucune considération pour le peuple malien. Au lieu que le président Bah N’Daw, aille s’expliquer devant d’autres présidents, il doit d’abord s’expliquer à son peuple », s’enflamme Me Bathily.

Sur ce dernier point, l’ancien ministre de la Justice n’en décolère pas. « Je vois que les présidents étrangers sont en train de le féliciter, mais moi en tant que Malien, je ne vois pas ce qu’il est en train de réaliser et qui mérite d’être salué. Je l’invite à travailler pour mériter la félicitation de son peuple, plutôt que celle des étrangers, parce que je ne vois que du folklore  », a-t-il lâché.

Plan d’action du Premier ministre Ouane

 « Pour moi, c’est une profession de foi. Le Premier ministre n’a fait qu’esquiver les questions des  membres du CNT  en les renvoyant devant ses ministres pour obtenir  les  réponses aux différentes questions qui lui ont été adressées. Donc, ça veut dire que le plan d’action n’a pas été approuvé par le CNT, qui prétend représenter le peuple», dira Me Bathily.

Rendez-vous à la Place de l’indépendance ?

A la question de savoir si le M5-RFP retournera à  la Place de l’indépendance, lieu historique de la  lutte qui a provoqué la chute du régime IBK, Mohamed Aly Bathily a été on ne peut plus clair. «  Il ne faut même pas douter de cela, nous allons sortir pour exiger le changement pour lequel le peuple malien s’est battu»,  prévient-il.

Balla Soumaïla Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
42 ⁄ 21 =