LE GENERAL DAHIROU DEMBELE L’A DIT HIER FACE AUX DEPUTES : « Les Russes vont bientôt venir nous assister… »

Répondant aux questions orales de l’honorable Moussa Diarra sur la situation sécuritaire, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général de division Ibrahima Dahirou Dembélé, a annoncé l’arrivée imminente des militaires russes pour soutenir techniquement les Forces de défense et de sécurité du Mali dans la lutte contre les terroristes.

A cause de la recrudescence des attaques terroristes dans le Centre et le Nord du pays, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, le général Dahirou Dembélé était interpellé, hier à l’hémicycle, pour apporter certains éclaircissements.

Répondant aux questions orales de l’honorable Moussa Diarra sur le partenariat entre le Mali et la France, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a été clair sur le rôle crucial de la force française dans la lutte contre le terrorisme au Mali. « En 2013, si la force Serval n’était pas là, c’était fini pour nous », a d’emblée déclaré le ministre. Il a également cité les nombreux soutiens de la force française aux soldats maliens sur les théâtres des opérations.

Le ministre a aussi donné des éclaircissements sur la qualité de la coopération entre le Mali et la France. Selon lui, le Mali n’a pas signé d’accord de défense avec la France, mais plutôt un traité de coopération. « A travers ce traité, la France ne peut que soutenir les FAMa techniquement et non de se substituer aux Forces de défense et de sécurité maliennes », a précisé le ministre.

Concernant les autres grandes puissances, le ministre de la Défense et des Anciens combattants a révélé que le Mali n’a signé que des traités de coopération et non des accords de défense.

Dans la foulée, le ministre a annoncé l’arrivée dans les prochaines semaines de militaires russes au Mali pour soutenir techniquement nos soldats. Le ministre a précisé que ces partenaires russes viendront pour assister les FAMa concernant les informations, les réparations des appareils et le perfectionnement des pilotes.

Pour les problèmes de nos FAMa, le ministre a déploré le manque de moyens logistiques avant d’annoncer qu’une stratégie est en élaboration et qu’elle sera bientôt soumisse à la Commission de défense de l’Assemblée nationale.

A cet effet, il a sollicité l’accompagnement des élus afin d’avoir les moyens dont l’armée malienne a besoin pour lutter efficacement contre les terroristes.

  1. Y.Doumbia

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*