Flash Infos
Accueil / Actualités / Lamine Sangaré, adjoint au maire de Kalaban-Coro : « Le développement de la Commune n’est pas une préoccupation de tous à la mairie »
Tiécoura Hamadoun, maire de la Commune rurale de kalaban-Coro/Ph MAliki Diallo.

Lamine Sangaré, adjoint au maire de Kalaban-Coro : « Le développement de la Commune n’est pas une préoccupation de tous à la mairie »

Une vingtaine de conseiller et maires délégués de la Commune rurale de Kalaban-Coro étaient samedi 30 novembre face à la presse pour apporter un certain nombre de précisions sur la gestion du conseil communal. « Face aux allégations tendant à saper les efforts du conseil communal dans le cadre du développement dans tous les secteurs d’activités, nous sommes dans l’obligation de réagir », dénonce Lamine Sangaré, 3e adjoint au maire de la Commune rurale de Kalaban-Coro.

 

Au cœur d’une véritable guerre de leadership, une vingtaine de conseiller et maires délégués de la Commune rurale de Kalaban-Coro sont sortis de leur réserve. En conférence de presse samedi 30 novembre, ils ont exprimé leur soutien au maire.  « Face aux allégations tendant à saper les efforts du conseil communal dans le cadre du développement dans tous les secteurs d’activités, nous sommes dans l’obligation de réagir. Nous savons que c’est l’œuvre de certains de six conseillers sur trente-sept au total qui animent ses tensions contre le maire et le conseil. Ils sont animés aujourd’hui d’une seule volonté de venir aux affaires malgré la position confortable que le président du conseil leur a déjà donnée pour être un véritable acteur au développement », dénonce le porte-parole des conseillers, Lamine Sangaré, 3e adjoint au maire de la Commune rurale de Kalaban-Coro.

Pour lui, la Commune de Kalaban-Coro a d’autres préoccupations que d’être au cœur d’un feuilleton de destitution du conseil communal. « Puisqu’en deux ans et quelques mois, la Commune rurale a obtenu quelques réalisations qui encouragent davantage la population à soutenir l’équipe actuelle. Même si les défis restent encore immenses, il faut se féliciter sur ce qui déjà obtenu. Quand le maire, Amadou Tiècoura Diarra, venait aux affaires, la mairie était en obscurité. La créance au niveau de l’EDM s’élevait à plus de 17 millions de F CFA. Il a fallu une mobilisation des ressources pour y faire face. Cette grande Commune n’avait pas un véhicule de liaison. Un plan d’urgence d’optimisation des recettes a été exécuté. Ce qui nous a permis souvent d’avoir 50 millions de F CFA par mois… ».

Le 3e adjoint ajoute que cet exploit a été obtenu grâce à l’acquisition de quatre véhicules de liaison. « Ils ont contribué à améliorer la qualité de nos services. Des travaux d’extension de la mairie ont été faits. De matériels de grands œuvres ont été obtenus aussi, sans oublier les nombreuses salles de classe construites pour l’accès à l’éducation. Bref, à mi-parcours, le bilan est encourageant», témoigne le 3e adjoint.

Des défis, ils sont nombreux dans la commune et l’élu fait cette précision. « Nous sommes d’ailleurs conscients des défis surtout dans les zones reculées du chef-lieu de la Commune. La Commune rurale de Kalaban-Coro compte 12 villages. Chaque village a ses réalités. Et le conseil travaille dans la mesure du possible pour satisfaire la demande. Beaucoup sont en cours en faveur de l’éducation et de la santé. Par-là, nous pouvons dire que  le développement de la Commune n’est pas une préoccupation de tous à la mairie», a laissé entendre, Lamine Sangaré, 3e adjoint au Maire de Kalaban-Coro.

Bréhima Sogoba

 

 

Essayez à nouveau

HYGIENE PUBLIQUE: La morgue du CHU Gabriel Touré reçoit des retouches

Nombre de visites: 9 Hier dimanche,  dans la matinée,  un groupe de jeunes citoyens  volontaires  …

Un commentaire

  1. Sylla

    Quelle est la situation du foncier ? Une association des jeunes de Kabaka extension essaye d’exproprier des terrains privés pour ses membres.
    Ses jeunes disent qu’ils ont des autorisations du maire.
    Alors une association des jeunes avec un enseignant qui s’auto désigne Président d’une association qui gère un marché.
    La loi passera ,on ne peut pas s’attaquer aux biens d’autrui pour s’en a propriété à des fins personnelles sous le couvert d’une association de jeûnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!