Actualités Politique

KARAMOKO DOUMBIA, PRESIDENT DE L’UCROM : « Les militaires ont évité le pire à ce pays en arrêtant le président »

L’Union des comptoirs et raffinerie d’or du Mali (Ucrom) a organisé le samedi dernier un point de presse. L’objectif de ce point de presse, animé par son président, Karamoko Doumbia, était de donner la position de la structure sur la crise sociopolitique dans notre pays.

Selon le président de l’Ucrom, l’arrestation du président de la République par les militaires est un acte salutaire qui a permis de mettre fin à une crise entre ce dernier et le Mouvement du 5-Juin/Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP).

« Les militaires ont évité le pire à ce pays en arrêtant le président sans effusion de sang. Personne ne pouvait prédire l’issue de la crise entre IBK et le M5-RFP après les événements tragiques des 10, 11, et 12 juillet 2020. Certains parlent de coup d’Etat. Mais, pour nous, ce n’est pas un coup d’Etat. Nous pensons que l’acte posé par les militaires du Comité national pour le salut du Peuple pourra faire avancer notre pays car c’est l’existence même du Mali qui était menacée », a-t-il déclaré.

Karamoko Doumbia a « appelé tous les Maliens à s’unir pour soutenir les militaires regroupés au sein du Comité national pour le salut du peuple (CNSP) pour la bonne marche de la transition. Il n’y a pas de développement sans la stabilité dans notre pays. Nous devons mettre le pays au-dessus de tous nos intérêts personnels. Laissons les questions de personne et cherchons à bâtir le Mali en luttant contre la mauvaise gouvernance qui fait perdre à notre pays d’énormes sommes d’argent. Si nous prenons le secteur des mines, chaque année le Mali perd 5000 milliards de F CFA par an à cause de la corruption. Sans la mauvaise gouvernance, les ressources naturelles dont nous disposons peuvent développer le Mali. Nous ne devons pas avoir peur des menaces de la Cédéao pour dénigrer nos militaires. Nos Etats sont interdépendants. Nous demandons aux militaires de rester vigilants et de prendre en compte les aspirations du peuple malien ».

Abdrahamane Diamouténé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 15 =