Actualités Société

Justice : Le Garde des Sceaux au Tribunal du pôle judiciaire spécialisé

Dans le cadre de ses prises de contacts avec les services relevant de son département, le ministre de la Justice et des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux, Mahamadou Kassogué, s’est rendu, hier jeudi 9 septembre 2021, au Tribunal du pôle judiciaire spécialisé. Objectif : s’enquérir des conditions de fonctionnement de cette nouvelle institution et réitérer le soutien des plus hautes autorités du pays.

Pour la circonstance, le ministre était accompagné par plusieurs membres de son cabinet et autres acteurs de la justice malienne.

Selon le président des juges d’instruction auprès du Tribunal du pôle judiciaire spécialisé, Saranbé Coulibaly, cette visite au sein de son institution suscite un nouvel espoir du personnel vis-à-vis des autorités du pays.

« Cette nouvelle et jeune institution est un maillon essentiel dans lutte contre le terrorisme et crimes organisés sur toutes ces formes. Depuis la création de l’institution, elle a pu jouer un rôle prépondérant dans la justice malienne, notamment sur les dossiers relevant de sa compétence. Il s’agit des arrestations, après les attaques terroristes qu’a connu la ville de Bamako, tels que les cas de la Rue Princesse, de l’hôtel Radisson Blu, et de Misseni. L’institution a aussi contribué à l’arrestation de ses auteurs et les traduit devant les tribunaux de jugement. Elle a aussi participé à l’arrestation des auteurs de l’attentat de Grand-Bassam en Côte-d’Ivoire », a fait savoir le président des juges d’instruction.

Aussi, a-t-il souligné, cette institution a pour vocation d’aider la justice surtout en matière de terrorisme et de crimes organisés.

« Le Tribunal du pôle judiciaire spécialisé a pu enregistrer en matière de crimes organisés, 47 dossiers dont 20 ont été traités ; et 50 dossiers pour le blanchissement de capitaux, dont 29 traités à hauteur de souhait », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, souligne-t-il, le plus dur est à faire par l’Etat, concernant quelques difficultés que vit le personnel, à savoir : un besoin de formation sur les techniques spéciales d’enquête ; la création d’une agence chargée de gérer les biens des auteurs au compte de l’Etat ; ainsi que l’officialisation de l’arrêté de nomination de greffiers et leur intégration qui est toujours en entente.

Dans le même chapitre des difficultés, M Coulibaly a noté le côté inconfortable des locaux du Tribunal du pôle judiciaire spécialisé pour sa bonne marche.

Prenant la parole, le ministre de la Justice, des Droits de l’homme, Mahamadou Kassogué, a exprimé toute sa satisfaction pour les statistiques présentées par le Tribunal.

Etant sur un terrain connu, le Garde des sceaux a tenu à remercier le personnel ensuite lui a exhorté à continuer dans ce sens pour que la justice puisse satisfaire les victimes.

Le Tribunal du pôle judiciaire spécialisé a été créé pour démasquer, les auteurs et complices des actes terroristes et autres crimes organisés, et les mettre à la disposition des juridictions chargées d’appliquer la loi.

Aussi, a-t-il pour mission de « désorganiser » les organisations terroristes pour les empêcher d’atteindre leurs buts.

En réponse au doléances formulées par le personnel dudit Tribunal, le ministre Kassogué promet une prise en compte global sur pratiquement toutes les préoccupations soulevées dont certaines connaissent des avancées, notamment l’acquisition d’un local adéquat bien sécurisé dans les prochains jours ; la création de l’Agence demandée ; ainsi que la situation des greffiers et la formation du personnel.

Par ailleurs, le ministre encourage le Tribunal à développer la communication interne et externe et entretenir la base d’une gestion très rigoureuse des dossiers afin de déstabiliser les organisations criminelles et autres malfaiteurs de toutes formes opérant au Mali.

Tahirou Mallé stagiaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
7 + 8 =