Politique Société

INAUGURATION DU CENTRE IMAM MAHMOUD DICKO POUR LA PAIX : Le Premier ministre, malgré les critiques, coupe le ruban symbolique

Malgré les critiques acerbes de l’imam Mahmoud Dicko contre les autorités de la Transition, lors de sa distinction en début de semaine, le Premier ministre, Moctar Ouane a procédé, ce jeudi 1er avril 2021, à l’inauguration du Centre Imam Mahmoud Dicko pour la paix et le vivre ensemble dans les pays du Sahel.

Ce centre se veut un point de dialogue et une plateforme d’échanges d’idées pour la paix. Le Premier ministre s’est réjoui de son ouverture qui participera à la culture de la paix et à la valorisation des connaissances. Il a également félicité le promoteur du Centre, l’imam Mahmoud Dicko, pour cette initiative.

« La stabilisation du Sahel ne se fera pas seulement à travers les armes, mais aussi et surtout à travers des échanges, des réflexions et le dialogue. Ce centre, nous l’espérons, contribuera fortement à renforcer cette dynamique », a souligné M. Ouane.

Il y a quelques jours lors de sa distinction par l’organisation mondiale de droits de l’Homme pour ses œuvres dans le cadre de la stabilité du Sahel, l’ex-autorité morale du M5-RFP avait tancé les autorités de la Transition pour avoir, selon lui, traiter les questions sécuritaires du pays dans le salon d’une chancellerie étrangère.

Il s’agit, pour l’imam, à travers ce Centre de poursuivre ses missions de bons offices dont il avait été dépossédé par l’ancien Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga.  Cette fois-ci, le parrain de la Cmas pourra compter sur le soutien des organisations amies pour relever le défi de la paix au Sahel en proie à une crise sans précédent.

  1. D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 8 =