Flash Infos
Accueil / Actualités / GROUPE DE SOUTIEN DES AMIS DE DABARA : Au-delà de l’artiste, promouvoir le balafon

GROUPE DE SOUTIEN DES AMIS DE DABARA : Au-delà de l’artiste, promouvoir le balafon

Un mouvement citoyen réunissant des jeunes du Mali et vivant à l’extérieur se porte volontaire pour soutenir et promouvoir le jeune artiste Mamadou Dembélé dit Dabara et ses instruments à percussion. Le premier anniversaire du groupe prévu, le 2 janvier 2020, à Faladié-Kababougou, sera l’occasion d’une remise en question sur le vrai débat de la gestion des carrières des artistes et la promotion de nos instruments traditionnels.

Dans le souci de rassembler tous les soutiens du jeune artiste Mamadou Dembélé dit Dabara et véhiculer des messages de promotion de notre culture sous le rythme de cet instrument traditionnel très prisé dans notre pays, qu’est le balafon, le Groupe de soutien des amis de Dabara organise jeudi 2 janvier, son premier anniversaire.

Le président du groupe, Mamoutou Diarra, revient d’abord sur les vraies motivations de ce mouvement citoyen qui regroupe les jeunes du Mali et à l’extérieur. “Dabara est aujourd’hui un artiste qui se bat pour la promotion de notre culture. Malgré ses moyens, il a une identité remarquable : sur scène, c’est le bogolan qu’il porte et ainsi que toute sa troupe. C’est rare pour les jeunes artistes aujourd’hui. Loin de là, il met un accent particulier sur les instruments traditionnels. C’est pourquoi les jeunes ont fait une analyse : soutenir cet artiste qui s’appuie sur nos US et coutumes”, explique-t-il.

Notre démarche a été de marquer notre présence à toutes ses activités, ajoute-t-il. Pour nous, précise-t-il, il fallait d’abord expliquer cet aspect aux fans de l’artiste. “Il s’agit de voir qu’est-ce que le Mali peut vendre à travers nos artistes. Et ce produit est le bogolan et le balafon. Il est unique au Mali…”

“Le balafon, également appelé bala ou balani, est un instrument de percussion idiophone mélodique originaire du Mali. C’est une sorte de xylophone soit pentatonique soit heptatonique comportant généralement entre 16 et 27 notes produites par des lames de bois que l’on percute avec des baguettes et dont le son est amplifié par des calebasses disposées en dessous. Donc, mettons en valeur notre culture”, poursuit-il.

Le président du groupe, Mamoutou Diarra, assure que la célébration de cet anniversaire, qui mobilisera plusieurs joueurs de balafon venus de différents horizons du Mali, s’inscrit dans l’idée d’une contribution des amateurs du balafon à la promotion des ressources culturelles dans notre pays. Elle enregistrera la présence et la prestation des grands artistes du domaine comme Nèba Solo, Molobaly Kéita, Seydou Balani, Dougakoro, Klé Tidiane, Niana Sidi, Lamissa Bengaly n°2, Mariam Bagayoko…

En plus, ces vétérans du domaine saisiront l’occasion pour parler des vertus de cet instrument musical de notre pays.

Aux dires de Mamadou Dembélé dit Dabara, après la Nuit du balafon, cette célébration sera l’occasion que certains de ces chanteurs de renom dans le domaine du balafon se retrouvent sur la même scène. Il apprécie l’initiative des jeunes à sa juste valeur.

“Cet effort s’ajoute à notre combat pour la promotion du Mali. L’initiative pérennise nos politiques pour que désormais cet instrument de musique soit plus valorisé et que les amateurs du domaine se retrouvent sous le même toit. En plus de la vieille génération, les jeunes formés par Dabara, la promotion 2007 de case sanga seront au rendez-vous”.

Bréhima Sogoba

Essayez à nouveau

Covid-19 : 7 nouveaux cas confirmés au Mali.

Nombre de visites: 18

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!