Société

FESTIVAL AG’NA : La 2e édition prévue du 25 au 28 février prochains à Koulikoro

Ciné à dos, le Festival de cinéma, d’arts numériques et de technologies mobiles, s’est associé en 2020 au Festival au désert pour créer un nouvel événement dénommé́ AG’NA. La 2e édition de ce festival aura lieu du 25 au 28 février 2021 à Koulikoro. Au total 7 pays sont invités et plus de 100 000 festivaliers physiques et virtuels, avec son nouveau format hybride, sont attendus.

 

Le Festival ciné à dos et l’Université́ de vacances sont deux outils performants développés par le Groupe Walaha pour contribuer à cette nouvelle économie numérique et cette révolution technologique au Mali. Ciné à dos, le Festival de cinéma, d’arts numériques et de technologies mobiles, s’est associé en 2020 au Festival au désert pour créer un nouvel événement dénommé AG’NA qui organisera sa 2e édition cette année à Koulikoro.

L’objectif principal de AG’NA est de contribuer à l’économie créative au Mali à travers les arts numériques. Il s’agit de développer un événement grand public où convergent les arts, le cinéma, la photographie, le graphisme avec un volet itinérant qui collabore avec différents événements artistiques et culturels.

Pour l’édition 2021, plusieurs activités sont au programme, notamment :  le forum sur le digital en Afrique ; la rencontre professionnelle entre producteurs, réalisateurs et diffuseurs Ciné à dos privilégie essentiellement des productions faites localement en mettant en collaboration des professionnels avec des amateurs ; des ateliers de réalisation d’œuvres multimédias ; la caravane de projection ; les projections de grands films et des films d’amateurs ; la création et production d’émissions télé́ avec les grandes chaines panafricaines ; les spectacles vivants et audiovisuels en concerts, danses et contes ; le développement du tourisme ; les actions de sauvegarde du fleuve de Koulikoro à travers des actions de sensibilisation et des  concerts et spectacles avec des artistes de renommée nationale et internationale.

Placé sous le thème : « s’adapter et se développer », le festival sera un espace d’échange ou d’autres sous-thèmes seront abordés, notamment le numérique dans les industries créatives, l’évolution du tourisme grâce au numérique, la citoyenneté ́ numérique.

A travers ce festival, les attentes des organisateurs sont nombreuses. Dans le domaine de la formation et de l’insertion socioprofessionnelle, il est prévu l’accompagnement de 5 startups culturelles au service de l’industrie créative au Mali. Plus de 50 professionnels et 200 jeunes scolaires et déscolarisés vont participer aux programmes de formation et d’initiation dans le secteur de l’économie numérique et créative.

Sur le plan économique, les organisateurs prévoient l’autonomisation des startups culturelles et génératrices de revenus, la création d’une nouvelle source de financement de la culture pour les organisations culturelles au Mali à travers la production et la vente de leurs contenus aux chaines internationales, le développement de l’économie locale dans la ville de Koulikoro à travers l’ouverture d’un centre multimédia pour jeune, la formation et l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, la mise à disposition d’un marché artisanal lors du festival dans la ville.

Notons que Walaha est un groupement de diverses qualifications : éducation périscolaire et parascolaire, arts visuels et oratoires, technologies de l’information et de la communication. Walaha c’est avant tout une volonté ́ à toute épreuve pour que l’expression artistique soit reconnue comme une alternative sérieuse pour le développement socio-économique.

  1. Doumbia

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =