Actualités En un Mot Société

En un mot : Sale temps pour les spéculateurs fonciers

Profitant de la cérémonie de remise des fournitures scolaires aux orphelins des cheminots décédés à la Sopafer, le ministre des Transports et des Infrastructures, Makan Fily Dabo a tenu à rassurer les cheminots en cessation d’activités prolongée : l’emprise ferroviaire sera bientôt libérée de ses occupants illégaux pour permettre la reprise du transport par chemin de fer. « Nous allons libérer l’emprise ferroviaire parce que les occupations qui sont aujourd’hui, là sont illicites et on ne peut pas tolérer cela », a-t-il poursuivi en ajoutant que « la relance des activités ferroviaires ne peut pas être faite sans la libération de l’emprise ». De plus, promettra-t-il,  « nous allons sous l’autorité du président de la Transition, libérer véritablement, dans les prochains jours, cette emprise ».

En un mot, les temps sont durs pour les spéculateurs fonciers et certains maires.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =