En un Mot Société

En un mot : Quand des imams remplacent les rappeurs

Ce qu’on appelle clash (échanges verbaux violents parfois injurieux) n’est plus l’apanage des seuls rappeurs. A leur image, certains de nos imams sont devenus des adeptes des attaques personnelles. Les premières étaient un peu voilées et mettaient aux prises les leaders religieux Mahmoud Dicko et Ousmane Madani Haïdara ainsi que leurs fidèles.

Aujourd’hui, elles sont plus frontales et Dicko est la cible toute trouvée. Depuis sa dernière sortie médiatique, il est pris à partie par plusieurs imams dont le dernier en date est Abou Jafar Diabaté qui a consacré son Koutouba (sermon) du vendredi dernier à une critique acerbe de l’imam Dicko attaqué par des jeunes imams sur les réseaux sociaux.

Si certains en tirent gloriole, c’est toute la classe des ulémas qui perd en respect et en considération. Et ce n’est pas si grave que ça pour le pays.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
9 × 9 =