dak
En un Mot Politique Société

En un mot : Pitié, il faut te taire !

On savait qu’on est dans un Etat fictif, une République bancale, une démocratie dévoyée avec une justice qui a interdit tout jugement d’elle et des citoyens prêts à accepter tout, mais on doit garder quand même un minimum de devoir d’indignation. Là, les Maliens ont crié haut leur indignation devant les « inepties » débitées ce week-end par le capitaine Amadou Haya Sanogo.

Cet individu a le toupet de donner des leçons aux Maliens et plus grave encore de trouver lui des coupables à la division de l’armée en bleu, jaune, noir, rouge et quelle couleur encore, oubliant avec sa conscience à lui les 21 bérets rouges massacrés et enterrés dans un charnier et d’autres camarades comme Youssouf Traoré et autres décapités dont les parents sont superbement ignorés et abandonnés à leur interminable deuil.

En un mot, taisez-vous et surtout n’oubliez jamais qu’une amnistie n’efface jamais les crimes encore moins le mal fait.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
2 + 17 =