Flash Infos
Accueil / Editorial / EN UN MOT: Peur sur la ville
Dramane Aliou Koné, éditorialiste. © Ph: Maliki Diallo

EN UN MOT: Peur sur la ville

Alors que la situation de l’école capte toute notre attention, l’insécurité désempare les habitants de plusieurs quartiers de Bamako. Pour la semaine dernière, on a déploré une vingtaine d’attaques à main armée, avec mort d’hommes, contre des guichets automatiques et des domiciles privés. Samedi, à ATTbougou 1008-Logements, 4 postes d’Orange-Money ont été braqués. Beaucoup d’argent a été dérobé et une dizaine de coups de feu ont été tirés jusqu’à l’intérieur d’une maison ce soir-là vers 20 h.
Paradoxalement, au même moment, on tresse des lauriers aux autorités policières et on chante leurs louanges alors qu’elles sont loin de remplir leurs missions. Comment voulez-vous promouvoir dans ce cas la collaboration entre la police et les populations quand celles-ci ne savent plus à quel saint se vouer face aux petits bandits de quartier déjà ? Avec la proximité de l’école de gendarmerie par exemple, le quartier des 1008-Logements aurait pu être une cité interdite aux malfrats. Hélas !
En dépit donc de leurs dénégations ou de leur maquillage des faits, le ministre de la Sécurité et ses hommes bayent réellement aux corneilles.
DAK

Essayez à nouveau

EN UN MOT: Lueur ou leurre

Nombre de visites: 12 On peut dire que la crise scolaire va connaître une évolution …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!