dak
En un Mot Politique

En un mot: Méthode hitlérienne

L’enlèvement du journaliste-chroniqueur Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, le lundi 21 décembre à son domicile par deux éléments se réclamant de la Sécurité d’Etat, conforte l’analyse de ceux qui voient le verre de l’Etat de droit au Mali à moitié vide.

C’est la preuve en tout cas que, sans mandat ni raison valable, un citoyen peut se faire embarquer par des inconnus pour une destination tout aussi inconnue. La méthode était hitlérienne. Il ne manquait que la cagoule de la Gestapo à la panoplie. Tout compte fait, au-delà de l’entorse à la liberté de presse, cette interpellation hors norme est un recul de la démocratie. Et si l’on ne prend pas garde, le rapt deviendra une banalité dans ce pays qui n’a rien fait pour mériter un tel revers de fortune.

Les ennemis de la République, de l’unité nationale et de l’intégrité territoriale sont connus de tous, mais on les épargne pour s’acharner contre de pauvres citoyens pour leurs émissions ou les opinions émises à l’occasion de celles-ci. Pourquoi ne pas passer par les procédures normales ? Une chose est sûre : dans la société de l’information dans laquelle nous sommes présentement et où tout se sait finalement, même Hitler ne se prendrait plus pour Hitler.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 24 =