dak
En un Mot Sécurité Société

En un mot : les populations favorables aux terroristes

Après plusieurs semaines de pourparlers, Un accord de cessez-le-feu a été conclu dimanche dernier 14 mars 2021 à Farabougou dans le cercle de Niono entre les groupes armés djihadistes et les chasseurs traditionnels donsos sous l’égide du Haut Conseil Islamique du Mali.  Sur les antennes du Studio Tamani,  le maire de la commune de Dogofry qui comprend le  village de Farabougou, cet accord bien que temporaire, pourrait apporter une bouffée d’oxygène aux habitants du village de Farabougou qui vivent sous le blocus depuis près de six mois.j Lui et d’autres ressortissants de la localité accordent leur confiance aux extrémistes qui tiennent toujours leurs paroles alors que «Tous les accords qui ont été signés depuis l’arrivée des quatre ministres n’ont tenus que le jour même et le jour d’après » Des propos qui rappellent ceux des habitants des localités occupées par les djihadistes en 2012 qui soutenaient qu’ils étaient plus en sécurité pendant cette occupation  car la.justice  y était distribué et la sécurité bien garantie. L’état a intérêts  à améliorer ses rapports avec les citoyens.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =