Flash Infos
Accueil / Editorial / EN UN MOT: Les morts qui chantent
Dramane Aliou Koné, éditorialiste. © Ph: Maliki Diallo

EN UN MOT: Les morts qui chantent

Avec plusieurs centaines de militaires maliens et français tués depuis le début de l’année, notre pays et ses partenaires sont condamnés à changer de fusil d’épaule. Du côté des Forces de défense et de sécurité, l’heure est désormais à l’offensive malgré les récents revers subis.

Les FAMa ont donc décidé de pourchasser les terroristes jusque dans leurs derniers retranchements. Du côté des Etats membres de la Cédéao, on ne voudrait non plus assister à la situation en spectateur passif. En attendant la mobilisation d’un milliard de dollars dont la tâche a été confiée aux présidents sénégalais et béninois, on réfléchit aussi des stratégies militaires pour sinon enrayer le terrorisme du moins porter la menace dans son camp.

Mais quel que soit le nouveau plan de guerre arrêté contre le jihadisme et l’extrémisme, le soutien et la collaboration des populations avec les Forces armées maliennes et l’ensemble de leurs partenaires sur les théâtres d’opération seront assurément décisifs dans la bataille contre les forces du mal qui ont jusque-là réussi à semer la zizanie dans le camp des alliés. L’union des cœurs et des esprits constituent du reste le meilleur hommage qu’on puisse rendre aux martyrs de la guerre sournoise imposée à notre pays.

DAK

Essayez à nouveau

En un mot : les opportunités de Pau…

Nombre de visites: 14 Convoqués ou invités ? Les chefs d’Etat du G5-Sahel vont en tout …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!