dak
Education En un Mot

EN UN MOT: La menace enseignante

Va-t-on vers une nouvelle année scolaire perturbée ? La question vaut son pesant d’or surtout lorsqu’on sait qu’hier un arrêt de travail a été observé dans plusieurs localités du pays et Bamako pour retard de paiement de salaires.

Il se susurre aussi à l’oreille la revendication d’une nouvelle augmentation de salaires après l’accord signé le week-end dernier entre le gouvernement et l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). Les leaders des syndicats enseignants pensent que selon leur statut en son article 39, ils doivent bénéficier automatiquement des augmentations accordées à l’UNTM.

Ceux qui ont l’humour facile peuvent effectivement ironiser la Synergie des syndicats enseignants de vouloir le beurre, l’argent du beurre et la fermière, mais encore une fois on ne peut que déplorer l’incapacité de l’Etat à trancher une bonne fois pour toutes, à tergiverser au point d’entretenir la surenchère. Le ciel s’assombrit. Logiquement.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
29 × 18 =