Flash Infos
Accueil / Editorial / EN UN MOT: Des ex-rebelles au pas
Dramane Aliou Koné, éditorialiste. © Ph: Maliki Diallo

EN UN MOT: Des ex-rebelles au pas

Les ex-rebelles ont excellé dans la surenchère et la provocation pendant longtemps. Une situation tolérée jusqu’ici par tout le monde. Pendant que les leaders de la CMA se la coulent douce à Bamako, il était difficile, voire impossible aux autorités de fouler les pieds dans une bonne partie du Nord en particulier la ville de Kidal.

Malgré cette déviance, le gouvernement n’a rien entrepris pour contrarier les enfants gâtés de la République. Au nom de la paix, la Coordination jouit de tous les privilèges alors que sur le terrain, c’est la désolation. La CMA participe ou boude au gré de son humeur le Comité de suivi de l’accord (CSA) et d’autres structures dédiées au processus de paix. Dernier avatar du bras de fer que la CMA voulait avec le gouvernement, c’est la suspension de sa participation au CSA et au Dialogue national inclusif.

Mais, cette politique de la chaise vide a eu comme effet l’isolement de l’ex-rébellion. C’est en raison des conséquences de ce rejet que ces leaders (Alghabass Ag Intalla et Sidi Brahim Ould Sidati) ont été reçus par le chef de l’Etat en fin de semaine. Et l’on peut constater qu’au sortir de la rencontre, ils sont désormais au pas et ont compris la leçon pour de bon.

DAK

Essayez à nouveau

En un mot : les opportunités de Pau…

Nombre de visites: 14 Convoqués ou invités ? Les chefs d’Etat du G5-Sahel vont en tout …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!