dak
En un Mot Sécurité

En un mot : Chut, on négocie avec les jihadistes !

La médiation suit son cours dans le cercle de Niono pour la libération du village de Farabougou, encerclé depuis début octobre par des combattants jihadistes qui participent aux négociations qui s’articulent autour du désarmement et de la levée des barrages des chasseurs dozos ainsi que le respect de la volonté de chacun dans l’application de la charia.

Port du voile, paiement de la zakat, interdiction des fêtes de rue pour enfants… Les médiateurs tentent d’obtenir des jihadistes qu’ils n’imposent rien par la force et qu’ils lèvent enfin le blocus imposé depuis deux mois aux habitants du village de Farabougou. Malheureusement, les notables et des élus locaux dénoncent leur mise à l’écart et soutiennent qu’aucun médiateur extérieur ne peut obtenir un accord applicable. En attendant, les populations locales continuent à broyer du noir.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
15 − 6 =