dak
En un Mot Politique Société

En un mot: Au revoir et à bientôt !

Selon que vous soyez proches ou non du prince du jour, les autorités administratives vous accorderont ou pas la permission de manifester. C’est en tout cas ce qui explique les décisions des gouverneurs successifs de Bamako. Celui qui est en place a donné, la semaine dernière, la preuve de l’inégalité du traitement des Maliens en autorisant la manifestation des anti Français les invitant inutilement à respecter les mesures barrières contre la Covid-19, alors que trois jours auparavant, il avait interdit la manifestation contre la vie chère sous prétexte de l’état d’urgence et pour cause de la même maladie.

Le plus grave est le silence de tous ces donneurs de leçons et combattants autoproclamés des droits de l’Homme. C’était quand il était loin du pouvoir.

Quant à moi, je suspends à partir de ce jour mes éditions jusqu’à la fin de mon mandat au Conseil national de transition. On me dit que c’est inconcevable en journalisme. Hum…

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 ⁄ 7 =