dak
En un Mot Politique

En un mot: Affrontement inévitable

Après son manifeste, une interview à nos confrères de France 24, l’imam Mahmoud Dicko a remis une nouvelle couche à ses critiques contre les autorités de la Transition. Lors d’un meeting dimanche, il s’en est pris au « président loin du peuple », au Premier ministre « froid » et au vice-président pour qui il n’a même pas de qualification. En grand stratège, il prend date et sonde le peuple auprès de qui lui-même et les autorités actuelles n’ont plus la cote. En tout cas, il pousse ses pions et un affrontement est plus que probable puisque du côté du M5-RFP à l’origine de la chute de l’ancien régime, les partisans d’une alliance avec l’imam se multiplient. Les discussions ont commencé et sont même élargies à d’autres forces pour « diligenter la rectification de la Transition ». La junte a intérêt à vite chercher des alliés car seule contre tous n’est certainement pas une bonne posture.

DAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
20 + 11 =