Politique Société

ELECTION DU PRESIDENT DU CNPM: Diadié Sankaré élu mais …

Depuis le samedi 26 septembre, le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a un nouveau président. Il s’agit de Diadié dit Amadou Sankaré, élu avec 89 voix sur 107. Mais, la question est de savoir si cette élection sera réellement validée quand on sait que le camp du président sortant et candidat à sa propre succession, absent à cette assemblée, n’a pas dit son dernier mot. 

Depuis le samedi dernier le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a un nouveau président avec l’élection de Diadié dit Amadou Sankaré face au candidat et président sortant Mamadou Sinsy Coulibaly.

En effet, conformément aux statuts et règlements intérieurs du Conseil national du patronat du Mali et suite à la décision du président du comité statutaire, l’assemblée générale élective du nouveau président du CNPM s’est tenue ce samedi 26 septembre 2020 devant le siège dudit Conseil à l’ACI-2000 à Hamdallaye.

C’est finalement sous une tente que les délégués venus de l’intérieur et de Bamako ont pu voter. Les portes du siège du CNPM ayant été bouclées par la présidence sortante afin d’empêcher les délégués d’y accéder.

A l’issue du vote, qui s’est déroulé en présence des huissiers commissaires de justice, le résultat suivant a été enregistré. Sur 155 Inscrits, il y a eu des suffrages exprimés : 107 (sur un quorum de 104) ; bulletins blancs : 17 ; candidat Diadié dit Amadou Sankaré : 89 voix ; candidat Mamadou Sinsy Coulibaly : 1 voix.

Ainsi, c’est Diadié dit Amadou Sankaré qui présidera aux destinées du Conseil national du patronat du Mali.

Dans son entourage, on pense que l’élection de Diadié dit Amadou Sankaré va apporter un changement au niveau du secteur privé malien. Pendant sa campagne, le nouveau patron des patrons maliens n’a cessé d’afficher « son optimisme sur l’avenir du CNPM dont l’apport est incommensurable dans le regroupement de nos forces, de nos intelligences et de nos moyens pour développer l’agriculture, le commerce, l’élevage et la promotion de l’entreprise ».

Cependant, le camp du président sortant et candidat à sa propre succession, Mamadou Sinsy Coulibaly, qui n’a pas fait de déclaration officielle à l’assemblée générale du samedi dernier, serait en train de préparer une contestation à cette assemblée dont la forme ne tranche avec l’avis de report ventilé la veille du scrutin.

Abdrahamane Diamouténé 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 − 3 =