Flash Infos
Accueil / Actualités / DRAME A KOUNABOUGOU: un paysan assassiné au village par un éleveur

DRAME A KOUNABOUGOU: un paysan assassiné au village par un éleveur

Dans la nuit  du 31 octobre au 1er novembre dernier, dans la commune rurale de Banco, un éleveur  d’une trentaine d’années a assassiné un paysan dans son champ. La mise en cause a été arrêtée par la Brigade territoriale de Dioïla, entendue par le procureur et placée en détention préventive à Dioila.

Depuis quelques temps, le cercle de Dioila, serait devenu une zone dangereuse du fait de la recrudescence des violences.

En effet, après l’assassinat, le 16 octobre dernier, d’une femme par son propre mari, ajouté d’autres  meurtres, un éleveur vient de tuer un paysan dans son champ à la suite d’une bagarre.

Les faits

Selon une source proche, tout est parti du fait que les troupeaux de l’éleveur Amadi Diallo sont entrés dans le champ de Chaka Coulibaly, paysan. C’est en ce moment que C.K, mécontent de cette situation, a demandé au propriétaire du troupeau de payer une amande de 85 000 FCFA en guise de réparation de tort. Amadi Diallo a payé cash la somme demandée mais a décidé de retourner le petit soir dans le champ de Chaka. Le visiteur furieux va surprendre M. Coulibaly dans son champ avec des coups de haches qu’il lui a asséné de sang froid. De peur d’être appréhendé, il va creuser un trou pour enterrer Chaka Coulibaly.

Le lendemain, C.K n’ayant pas fait signe de vie, toute la famille s’est mobilisée afin de le retrouver. Il fût retrouvé mort enterré dans son champ par l’éleveur Amadi Diallo, dans la nuit du jeudi 31 octobre au vendredi 1 novembre 2019. Chaka Coulibaly aurait, selon une source sécuritaire, reçu des coups mortels à la tête.

Après son forfait, le présumé assassin avait tenté de disparaitre dans la nature. Mais, il a été finalement arrêté par les éléments du commandant de la Brigade territoriale de Dioïla, major Baba Kaina. Après les interrogatoires, il a avoué avoir tué le paysan avec une arme blanche.

Amadi Diallo a été présenté au procureur qui l’a placé en détention à la prison centrale de Dioïla.

Adama Diabaté

 

Essayez à nouveau

Bousculade au stade du 26 mars : 80 personnes blessées  

Nombre de visites: 255 Communiqué du ministère de la Santé et des Affaires sociales suite …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!