Société

CRISE SOCIOPOLITIQUE : Chouala Bayaya Haïdara incrimine Mahmoud Dicko

Depuis la chute de l’ancien régime et l’arrivée des militaires au pouvoir, l’imam Mahmoud Dicko, l’ex-autorité morale du M5-RFP, est devenu la cible de nombreuses attaques, provenant de ses anciens amis, mais aussi des soutiens du régime défunt. Il y a quelques jours, le jeune prêcheur, Chouala Bayaya, un soutien au régime IBK, s’est violemment attaqué à l’ex-président du Haut conseil islamique qu’il accuse d’être à la base du coup d’Etat du 18 août dernier.

Invité sur le plateau d’un média de la place, Chouala Bayaya a accusé l’imam Dicko de conduire le Mali dans le chaos, par le coup d’Etat du 18 août dernier. « C’est Mahmoud Dicko qui a provoqué le coup d’État, en conduisant les manifestations intempestives », a-t-il affirmé.

Avant d’ajouter que « l’objectif de Mahmoud Dicko n’était pas la démission d’IBK, parce qu’il était en connivence avec Karim, qui a même financé les mobilisations pour faire partir Boubou Cissé. Dicko et Karim sont tous vivants, ils peuvent me démentir.  Est-ce le comportement d’un imam ? », s’interroge-t-il.

Aussi Chouala Bayaya, charge l’ancien président du Haut conseil islamique de toujours détourner le combat du peuple à sa faveur. « Il y a beaucoup de leaders religieux à qui je ne dis rien. Ce que les gens ne savent pas, c’est que j’ai soutenu Mahmoud Dicko étant président du Haut conseil islamique du Mali. Et il savait que j’étais d’obédience chiite aussi. Au temps d’ATT, quand Dicko s’opposait au projet de loi sur le Code de la famille, nous l’avons suivi, parce qu’il était le représentant des musulmans. Mais finalement, on s’est rendu compte que le peuple n’a rien bénéficié de tous ces combats interminables », a déploré Chouala.

En effet, si Chouala soutient qu’un imam a le droit de participer à la vie politique de son pays, cependant il déplore le fait de l’utiliser pour des fins personnelles. « Nous devons tous nous impliquer dans la gestion de l’Etat, mais pas pour des intérêts personnels pour détruire le pays.  C’est ce que Dicko a fait, j’ai les preuves et c’est pourquoi je suis contre lui. Chaque fois que Dicko sortait, le pouvoir lui donnait des grosses sommes. Il ne peut pas le démentir », jure Chouala.

Comme si cela ne suffisait pas, le jeune prêcheur brandit une autre charge contre l’imam de Badalabougou. « Quand il était président du Haut conseil islamique du Mali, Dicko a, à travers une lettre adressée à l’ambassade de l’Arabie Saoudite dans laquelle, demandé l’anéantissement du chiisme dans les pays du sahel », a-t-il révélé.

En plus, le jeune prêcheur Chouala Bayaya de contester le trophée offert par l’Organisation mondiale des droits de l’homme qu’il incrimine d’arnaquer l’imam Dicko. A l’en croire, le leader de cette organisation est fortement contesté au Liban qui tisse des liens avec des personnalités religieuses en Côte d’Ivoire.

En tout cas, l’ex-autorité morale du M5-RFP ne dort plus que d’un œil des suites des révélations de ses anciens amis du M5 et des soutiens du régime déchu.

Balla Soumaïla Traoré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 22 =