Société

COVID-19 FACT-Fondation Tuwindi: Les hommes de médias mieux outillés

L’hôtel de l’Amitié abrite du 23 au 24 décembre 2020, un atelier de formation sur la désinformation et le fact-checking relatif à la pandémie de Covid-19. La cérémonie d’ouverture a eu lieu hier mercredi en présence  de Tidiani Togola, représentant de la Fondation Tuwindi.

Dans le cadre de la lutte contre la pandémie de COVID-19, la Fondation Tuwindi organise depuis hier mercredi 23 décembre 2020, un atelier de formation de deux jours sur la désinformation et le fact Checking relatif à la pandémie de Covid-19.

Cette formation de deux jours, animée par Tidiani Togola de la Fondation Tuwindi, a pour objectif d’outiller les hommes de médias à distinguer la vraie information à la fausse information, à savoir, vérifier la véracité des faits et l’exactitude de l’information ayant pour objectifs de susciter l’esprit critique, afin de lutter contre la désinformation, les théories du complot et de prévenir la radicalisation.

Face aux hommes de médias, le formateur a largement expliqué l’importance de la vérification des faits et l’exactitude des informations. Pour lui, la désinformation et les infox peuvent polariser l’opinion publique, promouvoir l’extrémisme violent et les discours haineux et saper les démocraties et de réduire la confiance dans les processus démocratiques. Selon lui,  les journalistes doivent être bien formés dans la matière afin de donner à la population les compétences nécessaires pour comprendre et évaluer de manière critique l’information rapportée par les médias.

« Nous sommes confrontés au problème d’une surabondance d’informations au sujet du virus. Certaines de ces informations sont parfois fausses et potentiellement dangereuses. Pour aller à la source, il faut aller à la source officielle. Nous devons chercher la source officielle pour être en difficulté. Pour le cas de la Covid-19 au Mali, les informations inexactes se répandent vite et largement, de sorte que le public a du mal à distinguer les faits et les conseils vérifiés provenant de sources fiables telles que l’autorité sanitaire locale », a expliqué M. Togola.

Par ailleurs, Tidiane Togola a incité les journalistes à contribuer largement à la lutte contre les fausses informations et d’autres tentatives de désinformation afin de faire face à la lutte contre la pandémie à coronavirus.

Adama Diabaté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 − 1 =